Une femme née à Londres qui a rejoint ISIS peut contester le retrait de la nationalité britannique – POLITICO

Une femme née à Londres qui a rejoint ISIS peut contester le retrait de la nationalité britannique – POLITICO

16 juillet 2020 0 Par Village FSE

Shamima Begum a quitté le Royaume-Uni en 2015 pour rejoindre l'État islamique | Photo de la piscine par Laura Lean / Getty Images

Sajid Javid, alors ministre de l'Intérieur britannique, a privé Shamima Begum de sa citoyenneté en 2019.

Par

Actualisé

Jeudi, un tribunal britannique a statué que Shamima Begum, une femme née à Londres qui avait rejoint le groupe terroriste État islamique en 2015, pouvait retourner au Royaume-Uni pour contester un verdict antérieur qui l'avait privée de sa nationalité britannique.

La décision d'autoriser Begum à rentrer dans le pays est intervenue plusieurs mois après que la Commission spéciale d'appel du gouvernement britannique en matière d'immigration a statué qu'elle avait été légalement privée de sa nationalité parce qu'elle est « citoyenne du Bangladesh par filiation » et non apatride.

Mais un juge de la Cour d'appel a déclaré jeudi que « l'équité et la justice doivent, compte tenu des faits de l'espèce, l'emporter sur les préoccupations de sécurité nationale, afin que l'autorisation de saisir les appels soit autorisée », a rapporté Sky News.

« Les problèmes de sécurité nationale concernant (Begum) pourraient être résolus et gérés si elle retourne au Royaume-Uni », a-t-il ajouté.

« Il s'agit d'une décision très décevante du tribunal », a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur du Royaume-Uni. « Nous allons maintenant demander la permission de faire appel de ce jugement. »

Begum, qui a maintenant 20 ans, faisait partie d'un groupe de trois écolières de Londres qui se sont rendues en Syrie pour rejoindre l'État islamique en 2015. Lorsqu'elle a été retrouvée dans un camp de réfugiés syriens quatre ans plus tard, Sajid Javid, alors secrétaire d'État britannique, lui a enlevé sa citoyenneté.