Un nouveau contrat entre l'État et le marché

Un nouveau contrat entre l'État et le marché

23 octobre 2020 0 Par Village FSE

Il y a un fort débat académique et politique sur la meilleure façon de mettre en œuvre les politiques les plus appropriées pour surmonter la crise pandémique. D'une part, il y a ceux qui disent que l'État doit développer une stratégie globale centrée sur le rôle de l'investissement en tant que catalyseur de croissance. D'un autre côté, cependant, il y a ceux qui préfèrent une solution de libre marché centrée sur la participation entrepreneuriale. La crise devient de plus en plus complexe et sans résultats mesurables. Nous avons besoin, dans ce sens, d'un nouveau contrat entre l'État et le marché pour trouver la bonne réponse pour un avenir viable.

La meilleure solution à cette crise globale complexe semble être un nouveau type de politique publique centrée sur un partenariat nouveau et efficace entre tous les acteurs concernés – y compris les États, les universités, les entreprises, la société civile – afin de construire un véritable stratégie de confiance dans la mise en œuvre de différentes politiques. L'innovation, la créativité et la connaissance, en tant que moteurs de création de valeur ajoutée avec une diffusion internationale, est un engagement stratégique envers ceux qui ont la responsabilité de penser à la production de biens et de services. Cela doit être la base du nouveau contrat dont nous avons besoin pour l’avenir.

Le marché joue le rôle le plus important lorsque nous défendons une culture et une attitude entrepreneuriales actives. Nous avons besoin que les gens aient un nouveau défi et les gens doivent être la plate-forme d'une société plus entrepreneuriale, basée sur de nouveaux domaines de connaissances et de nouveaux secteurs de valeur. Dans ce type de société, le mot-clé est «co-création». Promouvoir un processus de création dynamique et actif qui implique chaque citoyen est le principal défi pour les années à venir et les gens doivent comprendre la valeur réelle de sa propre contribution individuelle à la communauté mondiale.

La contribution d'un État nouveau et efficace est essentielle en même temps. Il ne sera pas possible de jeter les bases d’une société plus compétitive et intégrative, capable de fournir un écosystème social et économique contenant les bons outils de coopération et de participation. Le nouveau concept de construction de l'État se concentrerait davantage sur le rôle des conditions stratégiques qui permettent à la société d'avoir la capacité de mettre en œuvre son processus de construction de valeur.

Il faut que l'État et le marché soient à la fois les bons promoteurs d'une nouvelle culture d'intégration et de construction d'avantages concurrentiels. Cela ne se fait pas par la loi, mais par un processus fort et progressif de construction sociale et économique, où l'individu a la possibilité et le droit de participer et d'apporter une contribution.

Nous croyons en l'État et au marché. Nous croyons en un avenir dans lequel ce nouveau contrat peut être la base d'un nouvel agenda de confiance pour notre société.