Un essai clinique européen commence les tests de coronavirus en France – EURACTIV.fr

Un essai clinique européen commence les tests de coronavirus en France – EURACTIV.fr

25 mars 2020 0 Par Village FSE

L’Institut national de médecine française teste quatre traitements expérimentaux pour lutter contre le coronavirus, dont la chloroquine, dans le cadre d’un effort européen plus large. Le partenaire d'EURACTIV, La Tribune, rapporte.

L'Institut national de la recherche médicale (INSERM) a annoncé dimanche 22 mars avoir lancé un essai clinique pour évaluer quatre traitements expérimentaux contre les coronavirus.

L’essai de l’INSERM – intitulé «Discovery» inclut la chloroquine, un traitement contre le paludisme qui a donné des résultats prometteurs dans une étude menée sur un petit nombre de patients à Marseille mais suscite un débat au sein de la communauté médicale.

L'objectif de l'essai «est d'analyser l'efficacité et la tolérance des options de traitement pour les patients dans un délai limité», a expliqué l'institut dans un communiqué.

Outre la chloroquine, le remesivir, le lopinavir en association avec le ritonavir et cette dernière association avec l'interféron bêta seront également testés.

Coronavirus: ce qui se passe en Europe

Le nouveau coronavirus COVID-19 se propage à travers l'Europe. Outre le risque pour la santé, il oblige également les entreprises, ainsi que les institutions de l'UE, à annuler les voyages et les événements publics et à passer au télétravail, dans l'espoir de ralentir l'épidémie.

Tout …

800 patients testés en France

L'essai en France comprendra au moins 800 patients atteints de formes sévères de coronavirus. Au total, quelque 3 200 patients européens seront inclus dans l'étude impliquant la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne.

Tous les résultats seront partagés avec un autre essai international appelé «Solidarité» qui sera mené sous les auspices de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'utilisation de la chloroquine pour traiter le virus a gagné du terrain ces derniers jours mais le ministre français de la Santé Olivier Véran a appelé à la prudence, soulignant que les espoirs de traitement avaient parfois été anéantis.

« Si ce traitement devait être efficace, nous l'offririons aux Français sans délai », a déclaré Véran à la télévision française, ajoutant que des expériences avaient été menées sur plusieurs patients actuellement soignés dans les hôpitaux français.

« Dans 15 jours, nous devrions avoir des données consolidées », a-t-il ajouté.

(Édité par Sam Morgan)