Selon un rapport, 70% des cas de COVID-19 en Israël sont probablement liés aux États-Unis, pas à l'UE ou à la Chine

Selon un rapport, 70% des cas de COVID-19 en Israël sont probablement liés aux États-Unis, pas à l'UE ou à la Chine

20 mai 2020 0 Par Village FSE

Selon une étude publiée lundi par l'Université de Tel Aviv (TAU), plus de 70% des personnes en Israël qui ont contracté le coronavirus ont été infectées par une souche originaire des États-Unis.

« Ceux qui sont revenus des États-Unis ont créé des chaînes de transmission », a déclaré au Jerusalem Post le Dr Adi Stern, de l’école de biologie et de biotechnologie des cellules moléculaires de la faculté des sciences de la vie George S. Wise de la TAU.

Les résultats ont montré que dans les 30% restants des patients, le virus provenait d'Europe, à savoir de Belgique (8%), suivi de la France (6%), du Royaume-Uni (5%) et de l'Espagne (3%). Le virus a également été importé dans un petit pourcentage d'Italie, de Russie, d'Australie et des Philippines (2%).

Bien que les vols en provenance d'Europe aient été interrompus fin février, les vols en provenance des États-Unis ne se sont arrêtés que le 9 mars, lorsqu'Israël a fermé ses frontières à quiconque venant de l'étranger et ne pouvant pas subir une quarantaine de deux semaines dans le pays.

« Il y avait cet écart dans la politique, et cet écart a permis aux gens de revenir des États-Unis qui pensaient pouvoir aller où ils voulaient, alors ils ont probablement propagé le virus de cette façon », a commenté Stern.

Depuis sa publication, Israël a enregistré plus de 16 600 cas et 279 décès.