Novichok «trouvé sur une bouteille d'eau dans la chambre d'hôtel d'Alexei Navalny» | Alexei Navalny

17 septembre 2020 0 Par Village FSE

Des associés d'Alexei Navalny ont déclaré que des traces de novichok avaient été trouvées sur une bouteille d'eau dans sa chambre d'hôtel à Tomsk, suggérant qu'il avait été empoisonné alors qu'il se trouvait dans la ville sibérienne, et non, comme on le soupçonnait auparavant, dans une tasse de thé qu'il a bu à l'aéroport. .

Le chef de l'opposition russe est tombé malade lors d'un vol de Tomsk à Moscou le 20 août. L'avion a effectué un atterrissage d'urgence à Omsk, où il a passé deux jours dans le coma avant d'être transporté par un avion médical à destination de Berlin. Il reste à l'hôpital de la Charité dans la capitale allemande.

Une vidéo publiée sur le compte Instagram de Navalny jeudi matin montrait une fouille de sa chambre d'hôtel après l'annonce de sa maladie et deux bouteilles d'eau en plastique vides sur une table. Ceux-ci ont été mis dans des sacs et ensuite remis aux autorités allemandes avec d'autres articles de la pièce, selon le poste.

« Deux semaines plus tard, un laboratoire allemand a trouvé des traces de novichok précisément sur la bouteille d'eau de la chambre d'hôtel de Tomsk », indique le message.

Une bouteille d'eau dans une chambre d'hôtel où Navalny a séjourné lors de sa visite à Tomsk.
Une bouteille d'eau dans une chambre d'hôtel où Navalny a séjourné lors de sa visite à Tomsk. Photographie: Réseaux sociaux / Reuters

Selon le message, une partie de l’équipe de Navalny était restée à Tomsk pendant une journée supplémentaire. Lorsqu'ils ont entendu parler de sa maladie soudaine et de son hospitalisation, ils se sont rendus dans la chambre d'hôtel où il avait séjourné et ont cherché des preuves.

«Nous n’avions pas beaucoup d’espoir de trouver quoi que ce soit, mais comme nous étions clairs sur le fait que Navalny n’était pas« tombé un peu malade »… nous avons décidé de rassembler tout ce qui pouvait même hypothétiquement aider et de le transmettre aux médecins allemands. Il était également assez évident qu'il n'y aurait pas d'enquête en Russie », a-t-il déclaré.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré plus tôt ce mois-ci que les tests effectués en Allemagne ont montré «sans équivoque» que l'agent neurotoxique était utilisé pour empoisonner Navalny. Des tests ultérieurs en France et en Suède ont donné des résultats similaires. Le même poison a été utilisé lors de l'attaque contre Sergei Skripal et sa fille Yulia à Salisbury en 2018.

Voir ce post sur Instagram

Откуда взялась злосчастная бутылка? Давайте объясним, откуда взялось то, про что нам непрерывно задают вопросы. Так называемая « бутылка с«Новичком» », ну, а точнее, обычная пластиковая бутылка из-под воды, на которой потом в немецкой лаборатории обнаружили следы боевого отравляющего вещества. Это бутылка из номера в томской гостинице, где останавливался сам Навальный и вся нашра съемопапапая. Перенесемся обратно в 20 августа. В этот день часть нашей команды улетела в Москву, часть осталась в Томске доделывать видео. В полете Алексей потерял сознание и начал задыхаться, самолёт экстренно сел. Почти сразу сотрудники ФБК, которые остались в Томске, узнали о случившемся. В этот момент была сделана единственно возможная вещь. Они вызвали адвоката, поднялись в номер, из которого только что выехал Навальный, и начали фиксировать, описывать и упаковывать все, что там нашли. В том числе, и бутылки из-под гостиничной воды. Как это происходило, вы можете посмотреть на этом видео. Никакой особой надежды что-то такое обнаружить не было. Но поскольку нам было абсолютно ясно, что Навальный не « слегка заболел », не « перегрелся » и Рафаэлкой здесь не поможешь, было решено забрать все, что может хоть как-то гипотетически пригодиться, и передать это врачам в Германии. То, что дело расследовать в России не будут, тоже было достаточно очевидно. Так и вышло: прошел почти месяц, Россия так и не признала отравление Алексея. Спустя две недели именно на бутылке из томского номера немецкая лаборатория обнаружила следич «Навка». А потом еще три лаборатории, которые брали анализы у Алексея, подтвердили, что Навальный банилиевинаилевинилили. Теперь мы понимаем: это было сделано до того, как он покинул свой номер, чтобы поехать в аэроп. Сегодня в 20.00 в передаче «Россия Будущего» на ютюб-канале Навальный LIVE Георгий Албуров @alburov расскадтер.

Un post partagé par Алексей Навальный (@navalny) sur

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques a déclaré jeudi dans un communiqué qu’elle avait reçu une demande d’analyse des échantillons biomédicaux de Navalny en provenance d’Allemagne. «Les résultats de cette analyse sont à venir et seront partagés avec les autorités allemandes», a déclaré le chien de garde mondial des armes chimiques.

Les autorités russes ont nié à plusieurs reprises l’implication dans l’empoisonnement de Navalny, soit en affirmant qu’il n’avait pas du tout été empoisonné, soit en affirmant que cela aurait pu être une «provocation». Plus tôt cette semaine, le chef de l'agence d'espionnage étrangère russe a déclaré que la Russie avait déjà détruit toutes ses fournitures de novichok et que Navalny n'avait aucun poison dans son corps lorsqu'il a été transporté en Allemagne dans le coma.

Les associés de Navalny restent convaincus que l’empoisonnement a été ordonné au plus haut niveau et approuvé par le président Vladimir Poutine. «En Russie, personne ne prendrait la responsabilité de le faire sans consulter Poutine», a déclaré mercredi Georgy Alburov, qui s'est rendu avec Navalny à Tomsk.

Navalny a publié une photo sur Instagram plus tôt cette semaine et a déclaré qu'il était conscient et respirait sans aide. Son équipe dit qu'il prévoit de retourner en Russie et de poursuivre son travail dès qu'il sera rétabli.