Nissan envisage de supprimer 20 000 emplois principalement en Europe et dans les pays en développement

Nissan envisage de supprimer 20 000 emplois principalement en Europe et dans les pays en développement

23 mai 2020 0 Par Village FSE

Nissan Motor Co. envisage de supprimer plus de 20 000 emplois dans le monde, dans le cadre de son plan de restructuration en raison de fortes baisses des ventes au milieu de la pandémie de coronavirus, a rapporté vendredi Kyodo News.

Le plan de réorganisation à mi-parcours, qui doit être dévoilé le 28 mai, prévoit des réductions de main-d'œuvre en Europe et dans certaines économies émergentes ainsi que le réalignement des bases de production au Japon, selon Kyodo.

Il prévoit également que l'attention soit portée sur la production de véhicules Renault, dans le but de stimuler la production à l'usine de Sunderland dans le nord-est de l'Angleterre, car l'épidémie de coronavirus a contraint la société japonaise à suspendre les usines nationales et étrangères.

En avril, le constructeur japonais a mis en garde contre les pertes attendues, car la pandémie a frappé à la fois les concessionnaires des principaux marchés et la demande des clients.

Selon l'Association européenne des constructeurs automobiles, les nouvelles immatriculations de voitures particulières de Nissan en Europe ont chuté de 38,7% pour s'établir à 91 447 unités au cours des quatre mois d'avril par rapport à l'année précédente, tandis qu'en avril seulement, elles ont diminué de 86,2% pour atteindre 4 398.

Nissan est en ébullition depuis novembre 2018, lorsque son président Carlos Ghosn a été arrêté pour mauvaise utilisation des fonds de l'entreprise.