Macron qualifie les partisans de l'anti-5G d '«Amish», provoquant un tollé en France – EURACTIV.fr

Macron qualifie les partisans de l'anti-5G d '«Amish», provoquant un tollé en France – EURACTIV.fr

15 septembre 2020 0 Par Village FSE

Le président français Emmanuel Macron a défendu la technologie 5G dans son discours à une startup française rassemblement lundi (14 septembre), offrant unenswer à un moratoire sur le déploiement du réseau à très haut débit recherché par les partis de gauche et verts.

«La France est le pays des Lumières, c'est le pays de l'innovation (…) Nous allons démystifier toutes les fausses idées. Oui, la France va prendre le tournant de la 5G car c'est le tournant de l'innovation », a insisté Macron devant une centaine d'entrepreneurs de la French Tech réunis à l'Élysée.

«J'entends beaucoup de voix dire que la complexité des problèmes contemporains doit être abordée en revenant à la lampe à huile! Je ne pense pas que le modèle Amish puisse résoudre les défis de l’écologie contemporaine », a déclaré le chef de l’Etat.

La référence à la communauté amish, un groupe de chrétiens traditionalistes connus pour leur simplicité de vie et plus lente à adopter de nombreuses commodités de la technologie moderne, avait été critiquée sur Twitter par les opposants de Macron.

«Pour Macron, s'interroger sur l'impact sanitaire et écologique de la 5G, c'est vouloir retourner à l'époque des grottes. Aucun degré de débat politique. Cela ressemble à Trump », a tweeté la députée du Parlement européen Manon Aubry du groupe GUE / NGL.

L'eurodéputée verte Karima Delli s'est jointe à la critique.

«C'est toujours amusant d'être insulté en tant que sectaire par un président qui pense qu'il marche comme un prophète et qui a humblement donné ses propres initiales à son mouvement politique», a-t-elle tweeté.

Des ONG, telles que Les Amis de la Terre, ont également réagi en renommant leur compte Twitter «Les Amish de la Terre».

La remarque intervient un jour après qu'environ 70 politiciens verts et de gauche ont publié une chronique d'opinion dans Le Journal du Dimanche demandant un moratoire sur la 5G. Le moratoire faisait également partie des revendications de la convention citoyenne pour la transition écologique, publiée en 2020.

Ils reprochent maintenant à Macron ce qu'ils disent être un manque de débat et sa condescendance envers ses adversaires.

«Le président agit comme un petit Napoléon, il bloque le débat», a déclaré l'eurodéputée verte Michèle Rivasi à EURACTIV. «La convention citoyenne pour la transition écologique est un gadget pour lui.»

Elle a expliqué le point de vue de son parti: «Comment la 5G apporte-t-elle le progrès humain? La France n'est pas une start-up. Nous ne sortirons pas de la crise grâce à la technologie. Te parti est en faveur de la connectivité et de l'accessibilité, mais la 5G n'apportera que des déchets et plus de consommation. »

Le président était d'accord avec son ministre des Finances Bruno Le Maire, qui avait déclaré plus tôt dans la journée sur la chaîne de télévision France 2: «Ce serait un pas en arrière pour la France, et je préfère que la France aille de l'avant, en conquérant qui réussit économiquement, plutôt que la France fossilisée qui ne bouge pas ».

L'attribution des fréquences 5G devrait débuter fin septembre en France. Macron a également souligné que 7 milliards d'euros du plan de relance seront accordés au secteur numérique, y compris pour la transformation numérique de l'État.

(Edité par Zoran Radosavljevic)