L'Italie réduit d'un tiers le nombre de politiciens – EURACTIV.fr

L'Italie réduit d'un tiers le nombre de politiciens – EURACTIV.fr

22 septembre 2020 0 Par Village FSE

The Capitals vous apporte les dernières nouvelles de toute l'Europe, grâce à des reportages sur le terrain par le réseau de médias d'EURACTIV. Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

Avant de commencer à lire l’édition d’aujourd’hui des capitales, n'hésitez pas à consulter l’article «L’Allemagne ravive les espoirs d’un accord UE-Mercosur».

Pour garantir qu'EURACTIV continue de fournir un contenu de qualité à l'avenir, nous vous demandons d'envisager de faire un don ponctuel ou récurrent et de remercier tous ceux qui l'ont déjà fait. Si vous souhaitez investir dans l’avenir d’EURACTIV, il vous suffit de suivre ce lien.


Le réseau EURACTIV vous tient au courant de la manière dont les capitales européennes gèrent la nouvelle année scolaire, l’évolution des restrictions de voyage et les différentes situations épidémiologiques. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce qui se passe dans votre capitale.


Dans l’actualité des capitales d’aujourd’hui:

ROME

Un amendement constitutionnel visant à réduire le nombre de parlementaires de 630 à 400 à la Chambre des députés et de 315 à 200 au Sénat a été confortablement approuvé lundi 21 septembre. En savoir plus ici.

///

INSTITUTIONS DE L'UE
L'UE sanctionne trois entreprises pour avoir violé l'embargo sur les armes en Libye, la Turquie réagit. Lundi 21 septembre, l'Union européenne a imposé des sanctions à trois entreprises – une turque, une kazakhe et une jordanienne – pour avoir violé l'embargo sur les armes de l'ONU sur la Libye, provoquant une réaction de colère de la Turquie. Lire la suite.
///

BERLIN

La Bavière imposera des règles COVID-19 plus strictes. Le cabinet bavarois devrait mettre en œuvre des restrictions plus strictes contre les coronavirus dans l'État aujourd'hui (22 septembre) pour les régions où il y a plus de 50 infections pour 100000 personnes sur une période de sept jours, a annoncé lundi le chef de l'État Markus Söder (CSU). Dans ces zones à forte infection, des masques seront nécessaires dans les espaces publics bondés, et il y aura également une interdiction de l'alcool. Lire la suite.

///

PARIS

Ambassadeur en Côte d’Ivoire accusé d’agression sexuelle. Gilles Huberson a été rappelé à Paris dans le cadre d'une «enquête administrative en cours», a annoncé le ministère des Affaires étrangères. Selon Mediapart, au moins cinq femmes l'accusent de «violence sexuelle et sexiste». Il a répondu par l'intermédiaire de son avocat, qui a dénoncé les «faux témoignages» et les «cabales». Le témoignage contre Huberson porte sur des actes commis en Côte d’Ivoire et au Mali, où il a été ambassadeur de 2013 à 2016. (Anne Damiani | EURACTIV.fr)

///

BRUXELLES

King refuse la démission. Le roi de Belgique Philippe a refusé d'accepter la démission d'Egbert Lachaert (Open VLD) et de Conner Rousseau (SP.A), après que les deux ont offert de se retirer après des négociations infructueuses entre sept partis (socialistes PS et sp.a, libéraux MR et Open Vld, les verts Ecolo et Groen et les chrétiens-démocrates CD&V) pour former une nouvelle coalition gouvernementale fédérale. Tous deux ont eu deux jours de plus pour présenter leurs résultats mercredi 23 septembre. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

///

VIENNE

Selmayr courtiers le régime de soutien autrichien du COVID-19. La Commission européenne a approuvé la proposition de l’Autriche concernant un nouveau programme d’aide visant à aider les entreprises en difficulté après un échange entre le ministre autrichien des finances Gernot Blümel (ÖVP) et le visage familier de Martin Selmayr, désormais représentant de la Commission à Vienne.

Alors que le ministre autrichien avait critiqué Bruxelles pour avoir mal compris la gravité de la crise, Selmayr a noté que les changements nécessaires à la proposition auraient pu être apportés en quelques heures. (Philipp Grüll | EURACTIV.de)

///

HELSINKI

Les soupçons de blanchiment d'argent jettent de l'ombre sur la société minière publique. Une énorme fuite d'informations de quelque 2 500 documents aux autorités américaines par plusieurs banques internationales, dimanche 20 septembre, a révélé que le géant des matières premières basé à Singapour Trafigura est soupçonné de blanchiment d'argent et de corruption à grande échelle.

Alors que le gouvernement finlandais a décidé en 2017 de partager la propriété de la société finlandaise de production de nickel Terrafame avec Trafigura et a confirmé, à l'époque, que les opérations et la crédibilité de Trafigura avaient été soigneusement examinées par des consultants externes, la révélation est embarrassante pour les autorités, les politiciens et Terraframe. Lire la suite.


ROYAUME-UNI ET IRLANDE

DUBLIN

Crise irlandaise de la vie privée. Le Conseil irlandais pour les libertés civiles a soumis lundi d'énormes volumes de preuves au commissaire irlandais à la protection des données, soulignant l'incapacité de l'autorité à mettre fin aux violations de la confidentialité des enchères en temps réel au cœur de l'industrie de la publicité en ligne.

Les enchères en temps réel font référence à l'échange d'annonces en ligne dans le cadre d'enchères en temps réel qui ont lieu pendant le temps de chargement d'une page Web. Senior Fellow pour le programme sur les droits à l'information de l'ICCL, Johnny Ryan, a d'abord déposé une plainte auprès de la DPC irlandaise concernant des violations du RGPD liées aux enchères en temps réel en septembre 2018 (Samuel Stolton | EURACTIV.com)


SUD DE L'EUROPE

MADRID

Les manifestants du COVID-19 appellent à des mesures «discriminatoires». Des milliers de résidents des quartiers du sud de Madrid sont descendus dans la rue ce week-end, protestant contre la nature «discriminatoire» des nouvelles restrictions relatives aux coronavirus. Le gouvernement régional de Madrid a également été critiqué pour avoir «marginalisé» les «pauvres» au sud de la capitale espagnole.

Les habitants des six districts de la capitale espagnole et de sept autres municipalités de la région – qui rassembleraient près d'un million de personnes – n'étaient pas autorisés à partir de lundi à quitter ces zones, à moins qu'ils ne se déplacent pour le travail ou d'autres activités essentielles. Cependant, ces zones abritent 13% de la population de la capitale et un quart des infections de la ville. Plus.

///

LISBONNE

Groupe de travail pour les patients non COVID-19. Le Portugal mettra en place un «groupe de travail» pour répondre aux patients non-COVID-19 dans les services de santé publique en tant que mesure de la stratégie de réponse du gouvernement à la pandémie automne / hiver.

L'objectif est d'assurer la prise en charge des patients non liés au COVID, y compris la surveillance continue des patients chroniques, le dépistage du cancer ou d'autres réponses essentielles. Lire la suite.

///

ATHÈNES

Athènes: une nouvelle Bergame? La forte augmentation des cas de COVID-19 a soulevé des sourcils en Grèce avec des scientifiques et des médias parlant du danger qu'Athènes devienne une «nouvelle Bergame». Les hôpitaux d'Athènes ont actuellement 99 unités de soins intensifs, 62 non-COVID et 37 pour les cas de COVID. Le gouvernement grec réfléchit à des mesures supplémentaires à Athènes pour éviter un verrouillage général. Plus.

Première visite à Chypre. La présidente grecque Katerina Sakellaropoulou a effectué sa première visite internationale à Chypre, près de six mois après son entrée en fonction. Alors que Chypre est le premier pays à visiter chaque nouveau président (ou Premier ministre) grec, la visite de Sakellaropoulou a cette fois duré plus longtemps que prévu. Beaucoup ont interprété le moment choisi pour la visite comme un message clair de la volonté de la Grèce d’ignorer Chypre alors qu’elle exige des sanctions contre la Turquie lors du prochain sommet de l’UE le 24 septembre. (Theodore Karaoulanis | EURACTIV.gr)

///

NICOSIE

L'UE a exhorté à sanctionner Loukachenko alors que la lutte avec Chypre se poursuit. Lundi 21 septembre, la chef de l’opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaya a exhorté l’UE à faire preuve de courage et à imposer des sanctions au régime d’Alexander Lukashenko, un homme fort de longue date, alors que le bloc continue de faire face à des querelles internes au sujet des sanctions avant un sommet crucial de politique étrangère plus tard cette semaine. Lisez l'histoire complète.


VISEGRAD

PRAGUE

Le ministre de la Santé démissionne. Le ministre tchèque de la Santé, Adam Vojtěch, a démissionné lundi 21 septembre après trois ans de mandat et a été immédiatement remplacé par l'épidémiologiste Roman Prymula qui dirigeait la cellule centrale de crise du pays au printemps et avait, avant sa nomination, suggéré un retour dans un État. d’urgence doit être envisagée. En savoir plus ici.

///

BUDAPEST

Orbán: Les Occidentaux viendront pour la qualité de vie, pas pour le niveau de vie. La Hongrie doit se préparer à accueillir des chrétiens en grand nombre d'Europe occidentale, a déclaré le Premier ministre Viktor Orbán lors de la première session parlementaire d'automne. Selon lui, ce n'est «pas à cause du niveau de vie (…) mais à cause de la qualité de vie, qui est plus qu'un revenu, (et) inclut la migration, les chances d'une culture chrétienne, la sécurité publique, une terreur- la vie libre et ainsi de suite. Préparons-nous! » 444 (Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com)

Un groupe de médias tchèque promet 200000 euros au portail d'information indépendant de la Hongrie
L'un des plus grands groupes de médias tchèques, Economia, s'est engagé à faire un don de 200 000 € à un nouveau site Web indépendant hongrois appelé Telex.hu, créé par d'anciens journalistes du site Index, qui ont démissionné en masse en juillet, invoquant des pressions gouvernementales.

///

BRATISLAVA

Candidats slovaques aux tribunaux de l'UE. Le Conseil judiciaire slovaque a choisi l'actuel juge de la Cour suprême, Miroslav Gavalec, pour remplacer le juge slovaque à la Cour européenne de justice (CJCE) à partir de 2021. Le Conseil a également nommé Martina Janošíková, ancienne juge de la Cour constitutionnelle et ancienne conseillère de l'ancien juge de la CJE Jan Mazák , pour être nommé juge suppléant au Tribunal.

Depuis 2016, la Slovaquie n'a pas réussi à envoyer des candidats qualifiés au Tribunal, les quatre candidats envoyés depuis lors n'ayant pas réussi à passer le jury de sélection. (Zuzana Gabrižová | EURACTIV.sk)

///

VARSOVIE

Le gouvernement ne tient qu'à un fil. La coalition de droite au pouvoir en Pologne semblait proche de l'échec lundi 22 septembre, alors qu'un porte-parole du gouvernement a déclaré qu'il pouvait imaginer le plus grand parti de la coalition, Droit et justice (PiS), gouverner sans l'un de ses partenaires actuels, l'ultra- Parti conservateur de Pologne unie du ministre de la Justice Zbigniew Ziobro. La coalition dirigée par le PiS perdrait sa majorité parlementaire sans Pologne unie, qui dispose de 17 sièges. La crise de la coalition est survenue après que les tensions mijotées se sont transformées en conflit ouvert lorsque les membres juniors ont refusé de soutenir un projet de loi sur les droits des animaux. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

///

ZAGREB

Le gouvernement mécontent de la fuite judiciaires. Le bureau national de lutte contre la corruption USKOK et le bureau du procureur de l’État enquêtent sur des fuites dans les médias liées à une enquête sur la corruption de l’opérateur de pipeline Adriatique JANAF. «La police enquêtait et recueillait des preuves depuis près d'un an, jusqu'à ce qu'elle en ait assez pour porter plainte. Et il n'y a eu aucune fuite », a déclaré le ministre de l'Intérieur Davor Bozinovic. «L'USKOK, le procureur et la police enquêtent actuellement sur les fuites».

La police a arrêté le 17 septembre le PDG de la JANAF, Dragan Kovacevic, et plusieurs autres personnes, dont des hommes d'affaires et deux maires, soupçonnés de trafic d'influence et de corruption.


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Simeon Saxe-Cobourg-Gotha: Il est temps de changer en Bulgarie. L'ancien roi de Bulgarie Siméon Saxe-Cobourg-Gotha, qui vit dans son château de Vrana à la périphérie de Sofia et a évité de prendre parti pendant des années, a déclaré lundi qu'il était «l'heure du changement» en Bulgarie.

Il a fait ces commentaires dans le contexte des manifestations populaires contre le Premier ministre Boyko Borissov qui se sont poursuivies pendant 75 jours consécutifs. Lire la suite.

///

BUCAREST

Randonnée en pension à l'honneur. Le Parlement roumain votera aujourd’hui sur un amendement controversé à la loi de finances qui, s’il est adopté, augmentera les retraites de 40% malgré un déficit budgétaire en flèche. Une loi adoptée par le Parlement sous contrôle socialiste l'année dernière prévoyait que les retraites augmenteraient de 40% à compter du 1er septembre 2020. Le gouvernement de centre-droit, installé en novembre 2019, a modifié la loi, n'accordant qu'une augmentation de 14%, citant le budget pressions. Mais le parti socialiste (PSD) a promis de faire pression pour la hausse de 40%. Lire la suite

///

BELGRADE

La normalisation des relations économiques ne peut pas tout résoudre. Le document signé par Belgrade et Pristina à Washington ne peut pas résoudre tous les problèmes accumulés, mais il répond à l'une des exigences clés pour une vie meilleure, une croissance et une stabilité meilleures en Serbie et au Kosovo, le directeur du Forum pour les relations ethniques de Belgrade, Dusan Janjić, a déclaré hier. Plus ici.

///

Par ailleurs, un contrat a été signé hier (21 septembre) au ministère de la Construction, des Transports et des Infrastructures de Serbie, pour produire la conception et la documentation technique pour la reconstruction et la modernisation d'un tronçon du chemin de fer Belgrade-Bar, de Valjevo à la frontière monténégrine.

La ministre de la Construction, des Transports et de l'Infrastructure, Zorana Mihajlovic, l'ambassadeur de Russie en Serbie, Alexander Botsan-Kharchenko, ainsi que le premier directeur général adjoint des chemins de fer russes, Sergueï Pavlov, ont assisté à la signature. Lire la suite.

***

(Edité par Sarantis Michalopoulos, Daniel Eck, Benjamin Fox)