L'essai MH17 reprend au milieu des restrictions sur les coronavirus

L'essai MH17 reprend au milieu des restrictions sur les coronavirus

25 mars 2020 0 Par Village FSE

Le procès MH17 a repris brièvement à La Haye le 23 mars au milieu des restrictions de coronavirus. Les trois Russes et un Ukrainien sont inculpés de plusieurs chefs d'accusation de meurtre lors de la chute du vol Malaysia Airlines MH17 en 2014.

Les juges néerlandais au procès ont décidé d'ajourner l'affaire jusqu'au 8 juin afin de donner aux avocats de la défense de l'un des accusés plus de temps pour préparer leur dossier. La salle d'audience était presque vide pendant la session, qui a été retransmise en direct sur Internet en raison de restrictions visant à ralentir la propagation du virus.

L'avion a été abattu avec un missile Buk de fabrication russe par des rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine, entraînant la mort de 298 civils. Les deux tiers des victimes étaient des Néerlandais. Les enquêteurs disent avoir la preuve que le système de missiles Buk provenait d'une base militaire en Russie.

L'incident s'est produit au milieu d'un conflit dans l'est de l'Ukraine, après que des rebelles soutenus par la Russie se soient emparés de la région. Les suspects, qui sont toujours en fuite, sont tous liés à des séparatistes pro-Moscou. La Russie nie toute implication dans l'abattage.

Lorsque le procès s'est ouvert le 9 mars, il a réuni des avocats, des juges, des membres de la famille des victimes et des journalistes, mais le nombre de participants le 23 mars a été largement réduit au cours de la pandémie de coronavirus. La famille et les médias n'ont pas été autorisés à assister au procès et les juges ont été séparés les uns des autres par des sièges vides.