Les entreprises de combustibles fossiles s'associent pour l'hydrogène à grande échelle – EURACTIV.fr

Les entreprises de combustibles fossiles s'associent pour l'hydrogène à grande échelle – EURACTIV.fr

2 mars 2020 0 Par Village FSE

La compagnie pétrolière et gazière Royal Dutch Shell et la compagnie gazière néerlandaise Gasunie prévoient de construire une énorme usine d'hydrogène vert dans le nord des Pays-Bas au cours de la prochaine décennie, ont annoncé jeudi 27 février les sociétés pour réduire leurs émissions.

Alimentée par un grand nouveau parc éolien au large des côtes de la province de Groningue, l'usine pourrait à terme produire 800 000 tonnes d'hydrogène d'ici 2040, ont indiqué les sociétés, réduisant ainsi les émissions de CO2 des Pays-Bas d'environ 7 mégatonnes par an.

Les entreprises prévoient d'entamer une étude de faisabilité cette année, alors qu'elles cherchent à rejoindre d'autres partenaires industriels et énergétiques.

«Pour réaliser ce projet, nous aurons besoin de plusieurs nouveaux partenaires», a déclaré le directeur de Shell Pays-Bas, Marjan van Loon. «Ensemble, nous devrons faire œuvre de pionnier et d'innover pour rassembler toutes les connaissances et compétences disponibles.»

L'usine utiliserait une unité d'électrolyse de l'eau pour convertir l'électricité durable en hydrogène, qui peut ensuite être stocké pour être reconverti en électricité ou pour une utilisation industrielle directe.

Sa capacité serait à peu près égale à l'hydrogène produit par le gaz naturel actuellement utilisé par les usines industrielles aux Pays-Bas, aidant les Néerlandais à atteindre leur objectif de réduire les émissions de CO2 à 49% de leur niveau de 1990 d'ici 2030.

Les Pays-Bas, petits mais densément peuplés, affichent toujours le cinquième niveau d'émissions de CO2 par habitant le plus élevé de l'Union européenne, tout en ne tirant que 7% de son énergie de sources renouvelables.

Les plans de Shell et de Gasunie, cependant, n'en sont encore qu'à leurs débuts et dépendent, entre autres, des autorisations gouvernementales, de l'attribution de nouveaux parcs éoliens en mer du Nord et de la disponibilité de subventions néerlandaises et européennes pour l'énergie verte.

Le projet prévoit un parc éolien qui passerait d'une capacité de 3 gigawatts (GW) à 4 GW en 2030 à peut-être 10 GW en 2040, suffisant pour répondre à la consommation électrique actuelle d'environ 12,5 millions de foyers néerlandais.

Les premières éoliennes pourraient être prêtes en 2027, ont déclaré Shell et Gasunie, et seraient utilisées pour démarrer la production d'hydrogène vert dans une grande usine de la ville d'Eemshaven et éventuellement également dans des installations en mer.

L’hydrogène serait ensuite transporté par les pipelines existants de Gasunie vers des clients industriels aux Pays-Bas et dans le nord-ouest de l’Europe.