Les députés conservent les hamburgers végétariens au menu, mais les substituts laitiers font face à des restrictions – POLITICO

Les députés conservent les hamburgers végétariens au menu, mais les substituts laitiers font face à des restrictions – POLITICO

23 octobre 2020 0 Par Village FSE

Le « burger végétarien » a survécu – mais les « substituts de fromage » ne sont pas aussi chanceux.

Les législateurs de l'UE ont décidé de ne pas interdire l'utilisation de noms liés à la viande pour les substituts à base de plantes tels que les «hamburgers végétariens» et les «saucisses végétaliennes» lors d'un vote vendredi.

Mais ils ont approuvé un amendement qui peut limiter davantage les noms de substituts laitiers à base de plantes tels que «substitut de fromage» ou «style yogourt».

Le vote – qui faisait partie du processus décisionnel sur la gigantesque politique agricole commune – intervient à un moment où l'UE cherche à promouvoir une alimentation plus saine et plus durable. La stratégie de la ferme à l'assiette, adoptée par la Commission européenne plus tôt cette année, déclare explicitement que «passer à un régime plus végétal avec moins de viande rouge et transformée… réduira non seulement les risques de maladies mortelles, mais aussi l'impact environnemental du système alimentaire. »

Les changements dans les dénominations des aliments à base de plantes ont été soutenus par le lobby européen de la viande, qui a affirmé qu’il était dans l’intérêt des consommateurs de savoir si les produits de certains noms contiennent de la viande ou non.

Les nouvelles règles potentielles ont été fortement combattues par les groupes verts et de consommateurs et les producteurs d'aliments à base de plantes.

Camille Perrin, responsable de la politique alimentaire au BEUC, une organisation de défense des droits des consommateurs, a déclaré dans un communiqué que c'était «une excellente nouvelle que le Parlement européen ait utilisé le bon sens» et a rejeté l'interdiction des noms liés à la viande.

«Les consommateurs ne sont en aucun cas déconcertés par un steak de soja ou une saucisse à base de pois chiches, à condition qu'il soit clairement étiqueté comme végétarien ou végétalien. Des termes tels que «hamburger» ou «steak» sur des produits à base de plantes permettent simplement aux consommateurs de savoir comment intégrer ces produits dans un repas », a-t-elle ajouté.

Mais les lobbyistes verts ont également souligné que le résultat du vote de vendredi n'est qu'une demi-victoire car cela pourrait signifier de nouvelles limitations pour les producteurs d'alternatives laitières, telles que les fromages végétaliens ou les boissons à base de plantes.

La législation de l'UE interdit déjà l'utilisation de termes laitiers tels que «lait», «fromage» ou «beurre» pour les produits végétaliens qui ne proviennent pas de lait d'origine animale (sauf exceptions). Cela signifie que le «lait d'amande» ou le «fromage de soja» ne sont pas autorisés, mais «la boisson aux amandes» le serait.

Les nouvelles règles vont encore plus loin et, selon l'interprétation juridique, pourraient interdire des descripteurs tels que «style yogourt», «alternative au beurre» ou «crémeux».

«Les votes ne changeront pas le fait que de plus en plus de gens mangent plus de légumes et optent pour des substituts de viande et de produits laitiers, pour le bien de leur santé et de l'environnement, et continueront à appeler les produits sans produits laitiers 'yaourts' et ' fromage «de toute façon», a déclaré le directeur de la politique agricole de Greenpeace dans l'UE, Marco Contiero, dans un communiqué.

Les groupes verts espèrent que ce changement sera opposé par les gouvernements de l'UE lors des négociations interinstitutionnelles sur la réforme de la PAC.