Les cas de COVID-19 en Espagne dépassent la Grande-Bretagne, l'UE appelle à agir pour freiner la résurgence du virus – EURACTIV.fr

Les cas de COVID-19 en Espagne dépassent la Grande-Bretagne, l'UE appelle à agir pour freiner la résurgence du virus – EURACTIV.fr

11 août 2020 0 Par Village FSE

Le gouvernement espagnol a défendu sa réponse à la pandémie de coronavirus lundi (10 août) après que des données officielles ont montré que le pays avait dépassé la Grande-Bretagne pour enregistrer le plus grand nombre total de cas en Europe occidentale.

« Des mesures appropriées sont prises pour contrôler la pandémie en coordination » avec les régions, a déclaré le gouvernement dans un communiqué, après que des experts ont remis en question ses politiques, « les données montrent que nous sommes très actifs dans le suivi et la détection du virus. »

Les données du ministère de la Santé ont montré que 1 486 nouveaux cas avaient été diagnostiqués au cours de la dernière journée, portant le total cumulatif à 322 980, contre 311 641 en Grande-Bretagne.

La maladie a fait 65 morts en Espagne au cours des sept derniers jours. Plus de 28 000 personnes sont mortes de la maladie dans le pays, tandis que plus de 46 000 sont mortes en Grande-Bretagne.

Le gouvernement a également déclaré qu'il avait testé près de 7,5 millions de personnes depuis le début de la pandémie, dont plus de 400 000 au cours de la seule semaine dernière.

Au cours de la première quinzaine d'avril, l'Espagne était deuxième après les États-Unis dans le nombre total de cas avant de freiner son taux d'infection en flèche grâce à un verrouillage strict à l'échelle nationale.

Cependant, le virus a fortement rebondi depuis la levée de l'état d'urgence il y a six semaines, avec des infections quotidiennes moyennes passant de 132 en juin à près de 1500 au cours des 10 premiers jours d'août.

Dans une lettre publiée dans le journal The Lancet la semaine dernière, un groupe d’experts de la santé espagnols a appelé à une évaluation indépendante de la gestion de la crise par le gouvernement et a mis en évidence une litanie de failles.

Un signataire, Ildefonso Hernandez Aguado, professeur de santé publique à l’université Miguel Hernandez d’Alicante, a déclaré qu’un manque de personnel de recherche qualifié permettait à la maladie de se propager sans être vue.

«Certaines régions n'ont pas compris que c'était la clé dans les mois qui ont suivi le verrouillage et sur le long terme», a-t-il dit, soulignant que les autorités devraient commencer à embaucher et à former du nouveau personnel dès que possible.

Il a également pointé du doigt la culture très sociale de l’Espagne: «C’est un pays qui ne comprend pas organiser une fête ou prendre des vacances si vous n’allez pas les partager».

L'UE exhorte à prendre des mesures

L’agence sanitaire de l’UE a exhorté les pays qui constatent une augmentation des cas de COVID-19 à rétablir certains freins, mettant en garde contre une recrudescence des cas dans certaines parties de l’Europe.

Dans sa dernière évaluation des risques, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a déclaré qu'il y avait des preuves que le nouveau coronavirus prenait de la vitesse.

«Alors que de nombreux pays testent actuellement des cas bénins et asymptomatiques, ce qui a entraîné une augmentation des rapports de cas, il y a une véritable résurgence des cas dans plusieurs pays en raison de l'assouplissement des mesures de distance physique», a déclaré l'agence.

L'agence basée à Stockholm a déclaré que pour les pays qui constatent une augmentation, «le risque d'une nouvelle escalade du COVID-19 est élevé».

Si ces pays ne mettent pas en œuvre ou ne renforcent pas les restrictions, le risque est «très élevé», a-t-il averti.

Selon l'ECDC, les pays qui ont connu une augmentation après la levée des mesures de contrôle «devraient envisager de rétablir certaines mesures selon une approche progressive, progressive et durable».

L'ECDC a également déclaré que le nombre total de cas quotidiens, ainsi que le taux d'incidence sur 14 jours, semblaient augmenter, « bien qu'il soit actuellement inférieur au premier pic qui s'est produit le 9 avril 2020. »

Dans les deux semaines précédant le 2 août, la plupart des plus de 100 000 nouveaux cas ont été signalés en Espagne, en Roumanie, en France, au Royaume-Uni et en Allemagne, a-t-il indiqué. Plus de 3,3 millions de cas de COVID-19 ont jusqu'à présent été enregistrés en Europe et 213 353 personnes sont décédées.

Coronavirus: ce qui se passe en Europe

EURACTIV vous tiendra au courant des dernières nouvelles sur COVID-19 et de ce qui se passe dans toute l'Europe, grâce à son réseau de bureaux et de partenaires médias.

Toutes les histoires d'EURACTIV liées au coronavirus peuvent être trouvées ici.

Top actualités de…