Le Tokayev du Kazakhstan défend les actions du gouvernement face à Covid-19

Le Tokayev du Kazakhstan défend les actions du gouvernement face à Covid-19

26 juin 2020 0 Par Village FSE

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Le 26 juin, sept décès dus à une infection à coronavirus ont été signalés dans la capitale du Kazakhstan. Le nombre total de décès par coronavirus à Nur-Sultan a atteint 45, a indiqué le ministère de la Santé du pays le 26 juin. Au total, 147 cas mortels ont été enregistrés au Kazakhstan.

Les autorités kazakhes ont pris un certain nombre de mesures socio-économiques depuis le début de la pandémie. Il y a eu un état d'urgence dans le pays pendant environ deux mois. Les opérations de quarantaine sont en cours. Cependant, malgré les mesures de quarantaine, la propagation du virus s'est récemment accélérée. Déjà, le nombre de personnes infectées est déjà d'environ 20 000. Plus d'une centaine de personnes sont décédées de cette maladie. C'est très inquiétant pour les gens. L'épidémie n'est pas passée par des représentants des autorités à différents niveaux.

Aujourd'hui, on dit que le gouvernement a cessé de contrôler la propagation de l'épidémie, il n'y a donc pas assez de places dans les hôpitaux.

«Je considère que l'argument selon lequel nous perdons dans la lutte contre l'épidémie et que le gouvernement a perdu le contrôle de la situation est incorrect», a déclaré le président du Kazakhstan. Kassym-Jomart Tokayev a déclaré dans une interview au journal kazakh Ana tili (langue maternelle).

Il a rappelé que trois hôpitaux axés sur les maladies infectieuses ont été construits rapidement dans les villes de Nur-Sultan, Almaty et Shymkent. Les cliniques des autres régions étaient équipées du matériel nécessaire. Les médecins kazakhs ont les connaissances nécessaires pour traiter les patients.

«Aujourd'hui, les médecins luttent altruiste jour et nuit contre la pandémie. Pour sa part, l'État a alloué les fonds nécessaires », a ajouté Tokayev.

Il a dit que «ceux qui sont au pouvoir sont les mêmes personnes que nous tous». Les personnes ayant des responsabilités, en raison de leurs fonctions, doivent rencontrer des citoyens, alors elles partent en voyage d'affaires à travers le pays et elles peuvent être infectées. En effet, ils sont malades et subissent les traitements nécessaires. Une quinzaine de personnes parmi les chefs de diverses autorités sont tombées malades.

Ancien ministre de la santé du Kazakhstan Elzhan Birtanov a déposé une requête auprès du chef de l'Etat pour le démettre de ses fonctions de ministre. En raison du fait qu'il a contracté une infection à coronavirus compliquée d'une pneumonie.

Selon les statistiques officielles actuelles, le nombre de personnes infectées par le virus dans le pays a atteint environ 20 000 (19 750) personnes. La plupart d'entre eux sont des citoyens ordinaires.

«Il ne s'agit pas de savoir qui a été infecté. Il faut créer les conditions pour que nos concitoyens se rétablissent rapidement sans complications. Vous ne pouvez pas diviser les malades en fonctionnaires et en gens ordinaires. Comme le dit le proverbe, «nous sommes tous sur le même bateau», a déclaré Tokayev.

« Nous sommes tous dans le même pays, respirant le même air, connaissant les mêmes problèmes, donc personne ne peut se défendre pleinement contre cette maladie », a déclaré Tokayev, ajoutant: « Nous sommes sur la même planète, donc vous ne pouvez pas vous asseoir revenir en pensant que la maladie d'autres pays ne viendra pas à nous. Une pandémie ne reconnaît pas les frontières ».

Le président kazakh a exhorté les gens à prendre soin d'eux-mêmes et de leurs proches et de se protéger de la maladie.

«Par conséquent, j'exhorte les citoyens à observer strictement le régime de quarantaine et à examiner attentivement les exigences sanitaires et hygiéniques. C'est un phénomène passager; les difficultés sont temporaires. Nous devons accorder une attention particulière à la question de savoir comment nous continuerons à nous développer, ce que nous ferons après la fin de la pandémie et de la crise économique », a déclaré Tokayev.

Les 27 et 28 juin, les activités de tous les centres commerciaux, maisons de commerce, chaînes de magasins, marchés intérieurs de produits alimentaires et non alimentaires, bazars / magasins seront suspendues dans la capitale du Kazakhstan, a déclaré la ville d'akimat (mairie). Le week-end, les résidents ne sont pas autorisés à quitter leur domicile, à l'exception d'aller à un magasin d'alimentation à proximité, à une pharmacie, à recevoir des services médicaux ou à travailler, dont les activités sont autorisées.

Les transports publics ne circuleront pas le week-end à Nur Sultan. De plus, tous les lieux publics: parcs, places, remblais, plages et autres lieux surpeuplés seront fermés.

Certaines régions du pays ont de nouveau introduit la quarantaine.