Le Kazakhstan organisera des élections législatives en janvier – EURACTIV.fr

Le Kazakhstan organisera des élections législatives en janvier – EURACTIV.fr

25 octobre 2020 0 Par Village FSE

Le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev a signé un décret organisant les élections législatives pour la Majilis pour le 10 janvier 2021. Les élections sont considérées comme une nouvelle étape dans le processus de «démocratisation contrôlée» de l'ancienne république soviétique.

Majilis est la chambre basse du Parlement kazakh, composée de 107 députés élus pour un mandat de cinq ans. La chambre haute est le Sénat du Kazakhstan, avec 47 membres. Les membres du Sénat sont élus au suffrage indirect au scrutin secret et la moitié des membres élus sont élus tous les trois ans.

Les précédentes élections pour le Majilis ont eu lieu en mars 2016. Six partis politiques ont participé aux élections et trois d'entre eux, Nur Otan (82,2%), le Parti démocratique Ak Zhol du Kazakhstan (7,18%), le Parti populaire communiste du Kazakhstan (7,14%) %), ont obtenu le droit d'envoyer leurs députés à la chambre.

À l’heure actuelle, le parti Nur Otan compte une majorité de 84 députés dans le Majilis, tandis que l’Ak Zhol et le Parti communiste du peuple comptent 7 députés chacun.

Neuf députés sont élus par l'Assemblée du peuple du Kazakhstan, un organe consultatif dirigé par le président du Kazakhstan, dont les membres sont issus d'organisations représentant les principales communautés ethniques vivant dans le pays.

«Tous les partis politiques ont eu le temps de se préparer à la prochaine campagne électorale, de développer une plate-forme électorale et d'améliorer l'infrastructure des partis. La Commission électorale centrale et le Bureau du procureur général surveilleront en permanence la légalité, la transparence et l’équité des élections », a déclaré Tokaïev dans son discours.

Il a souligné les réformes qu'il a entreprises depuis son entrée à la présidence en juin 2019, y compris la mise en place d'un institut parlementaire de l'opposition.

Tokaïev a remporté le scrutin du 9 juin 2019 avec 70% des voix, lors d'élections disputées par sept candidats – une nouveauté en termes de pluralisme pour le pays.

«Un président et deux secrétaires des commissions permanentes du Majilis seront désormais élus parmi les membres de l'opposition parlementaire. En outre, l'opposition parlementaire aura le droit d'engager des auditions parlementaires au moins une fois au cours d'une session et de fixer l'ordre du jour de l'heure du gouvernement au moins deux fois au cours d'une session », a déclaré le président kazakh.

En 2019, Tokayev a signé un décret qui a introduit un quota obligatoire de 30% pour les femmes et les jeunes sur les listes des partis dans un effort pour accroître leur voix dans le processus de prise de décision.

Les prochaines élections pour maslikhats (organes représentatifs des autorités locales) se tiendront pour la première fois sur la base de listes de partis, ce qui, selon Tokaïev, «permettra aux partis de renforcer leur position dans le système politique du pays».

En août, dix-sept députés du Sénat des 14 régions et villes du pays de Nur-Sultan, Almaty et Shymkent ont été élus au Sénat.

La composition renouvelée du parlement kazakh, a noté Tokayev, se concentrera sur «un soutien législatif de qualité aux réformes sociales et économiques dans le pays».

Le président a déclaré que dans le contexte d'une crise économique mondiale provoquée par la pandémie de coronavirus, le Kazakhstan doit prendre des mesures anti-crise efficaces, garantissant un développement économique durable et améliorant le bien-être de la population.

Il a encouragé les Kazakhs à participer aux élections. Janvier est généralement très froid dans le pays d'Asie centrale, avec des températures dans la capitale Nur-Sultan souvent aussi basses que moins 30 degrés Celsius.

(Edité par Zoran Radosavljevic)