Le journaliste néerlandais Gatecrash la visioconférence des ministres de la défense de l'UE

Le journaliste néerlandais Gatecrash la visioconférence des ministres de la défense de l'UE

20 novembre 2020 0 Par Village FSE

Un journaliste néerlandais a détruit vendredi une vidéoconférence confidentielle des ministres de la Défense de l'UE, apparemment grâce à des informations publiées sur le compte Twitter du ministre néerlandais de la Défense.

Des images obtenues par POLITICO montrent le journaliste, Daniël Verlaan de RTL Nieuws, apparaissant dans une grande fenêtre en haut de l'écran de visioconférence, vêtu d'un T-shirt noir, souriant et saluant les ministres.

«Vous savez que vous vous êtes lancé dans une conférence secrète? Le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, a déclaré à Verlaan, au milieu des rires de certains responsables.

« Oui, oui. Je suis désolé. Je suis journaliste aux Pays-Bas. Je suis désolé d'avoir interrompu votre conférence », répondit Verlaan en souriant.

«Tu sais que c'est une infraction pénale, hein? Dit Borrell, paraissant léger mais pas entièrement amusé. « Vous feriez mieux de signer rapidement avant l'arrivée de la police. »

Bien que l'intrusion ait été accueillie par des rires, elle a soulevé de sérieuses questions sur la sécurité des réunions confidentielles de l'UE. La visioconférence de vendredi comprenait une discussion sur un document classifié sur les menaces auxquelles l'UE est confrontée qui constituera la base de la prochaine stratégie de défense de l'UE, la soi-disant boussole stratégique.

RTL a rapporté que Verlaan avait pu accéder à la réunion parce que « le compte Twitter du ministre Ank Bijleveld contenait brièvement une photo avec l'adresse de connexion et une partie du code PIN ».

« Dans un certain nombre de tentatives, RTL Nieuws a réussi à deviner le code PIN de la consultation secrète, car cinq des six chiffres du code PIN étaient visibles sur la photo », a déclaré le journal.

Un porte-parole du ministère néerlandais de la Défense a déclaré à RTL qu'un membre du personnel avait accidentellement tweeté la photo contenant les informations sensibles.

Un responsable de l'UE a noté que le Conseil de l'UE ne disposait pas d'un « espace sécurisé » pour les communications équivalent aux plates-formes de l'OTAN. Un diplomate de haut rang a qualifié cet épisode d ' »embarrassant » tandis qu'un autre diplomate a fait valoir que le Conseil avait de la chance que l'intrusion ne soit pas plus grave.

« La prochaine fois, ce pourrait être un pirate informatique et nous ne rirons plus », a déclaré le diplomate.

Laurens Cerulus a contribué au reportage.