Le Bangladesh limite les activités du camp des Rohingyas en raison des préoccupations liées à COVID-19

Le Bangladesh limite les activités du camp des Rohingyas en raison des préoccupations liées à COVID-19

26 mars 2020 0 Par Village FSE

Le gouvernement du Bangladesh a pris des mesures pour réduire le risque de propagation du coronavirus à l’intérieur des camps Rohingya du Cox’s Bazar.

« Le but est de réduire l'empreinte du personnel de l'opération et de minimiser les risques dans le cadre du camp tout en garantissant une augmentation de l'aide et des services à la lumière de la réponse COVID-19 requise », ont déclaré des responsables.

Le gouvernement a temporairement fermé des magasins, des établissements d'enseignement, des centres d'apprentissage et des centres de formation. Il a également suspendu la distribution d'abris d'urgence, l'assistance temporaire aux abris, le processus d'enregistrement et de vérification dans les camps pendant 15 jours.

Le Bangladesh a signalé 39 infections et 5 décès mercredi. Cependant, les experts avertissent que le million de réfugiés rohingyas qui vivent dans des camps surpeuplés sont vulnérables aux infections.

Les observateurs disent que la distanciation sociale dans les camps est presque impossible. La plupart des Rohingyas n'ont jamais entendu parler de la maladie car le gouvernement a coupé la plupart de leur accès à Internet dans le but de réprimer les réfugiés.

Les militants disent que si le virus pénètre dans la foule, ce serait un autre massacre, beaucoup plus important que 2017, lorsque quelque 740 000 Rohingyas ont été forcés de fuir le Myanmar dans des camps au Bangladesh.