La Région bruxelloise rend les masques obligatoires – POLITICO

La Région bruxelloise rend les masques obligatoires – POLITICO

12 août 2020 0 Par Village FSE

Une rue de Bruxelles en août 2020 | Nicolas Maeterlinck / AFP via Getty Images

Bruxelles atteint le seuil critique de 50 nouvelles infections à coronavirus pour 100 000 habitants par jour.

Par

Les gens devront porter des masques faciaux qui se couvrent la bouche et le nez en public dans toute la région de Bruxelles-Capitale à partir de mercredi, a annoncé le gouvernement.

Rudi Vervoort, ministre-président de la région, a déclaré dans un communiqué que Bruxelles avait atteint le seuil critique de 50 nouvelles infections à coronavirus pour 100000 habitants par jour au cours de la semaine dernière.

Les contrôles de police seront intensifiés pour s'assurer que les citoyens se conforment aux nouvelles mesures, note le décret, qui a été approuvé par les maires des 19 communes bruxelloises.

« Nous prenons cette décision … parce qu'un grand nombre d'experts sont à l'origine de cette mesure, mais aussi parce qu'il nous est apparu clairement qu'il est particulièrement difficile dans une zone densément peuplée comme la région bruxelloise de s'adapter à une règle différente. à chaque fois d'une rue à l'autre, d'une municipalité à l'autre », a déclaré Vervoort.

Si les masques n'étaient auparavant obligatoires que dans les transports publics et les commerces, ils le seront désormais dans tous les espaces publics et dans les lieux privés accessibles au public. Lorsqu'un masque ou un autre tissu ne peut pas être porté pour des raisons médicales, un écran facial peut être utilisé.

Les enfants de moins de 12 ans, les personnes handicapées qui les empêchent de porter un masque et ceux qui font de l'exercice à l'extérieur ou effectuent un travail physique intense sur la voie publique sont exemptés des règles, mais devront socialement distancer.

La décision intervient une semaine après que Vervoort a averti que des mesures plus drastiques devraient être mises en œuvre si les infections continuaient à augmenter à Bruxelles.