La Lituanie soutient Varsovie dans un différend concernant l'état de droit avec Bruxelles – EURACTIV.fr

La Lituanie soutient Varsovie dans un différend concernant l'état de droit avec Bruxelles – EURACTIV.fr

19 septembre 2020 0 Par Village FSE

The Capitals vous apporte les dernières nouvelles de toute l'Europe, grâce à des reportages sur le terrain par le réseau de médias d'EURACTIV. Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

Avant de commencer à lire l’édition d’aujourd’hui des Capitals, n'hésitez pas à consulter l’article Un faible investissement dans la numérisation de la santé revient en Europe avec le COVID-19 rédigé par Sarantis Michalopoulos.

N'hésitez pas également à consulter nos dernières éditions du Global Europe Brief et du AgriFood Brief.

Pour garantir qu'EURACTIV continue de fournir un contenu de qualité à l'avenir, nous vous demandons d'envisager de faire un don ponctuel ou récurrent et de remercier tous ceux qui l'ont déjà fait. Si vous souhaitez investir dans l’avenir d’EURACTIV, il vous suffit de suivre ce lien.


Le réseau EURACTIV vous tient au courant de la manière dont les capitales européennes gèrent la nouvelle année scolaire, l’évolution des restrictions de voyage et les différentes situations épidémiologiques. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce qui se passe dans votre capitale.


Dans l’actualité des capitales d’aujourd’hui:

VILNIUS | VARSOVIE

Le Premier ministre lituanien soutient Varsovie dans un différend sur l'état de droit avec Bruxelles. Le Premier ministre lituanien Saulius Skvernelis a promis de soutenir la Pologne dans son différend sur l'état de droit avec Bruxelles, ajoutant que Vilnius pourrait suivre l'exemple de Varsovie pour «dé-sovietiser notre système judiciaire».

Skvernelis et son homologue polonais, Mateusz Morawiecki, ont tenu une réunion gouvernementale conjointe à Vilnius le jeudi 17 septembre, la première depuis 1989 des consultations intergouvernementales polono-lituaniennes, que Skvernelis a qualifié d'événement historique de la coopération lituanienne-polonaise. Lisez l'histoire ici.

///

BERLIN

Excuses officielles aux membres du service gay. La ministre allemande de la Défense et chef du parti CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, a présenté jeudi 17 septembre des excuses officielles aux membres gays des forces armées. Avec une nouvelle étude intitulée «Entre tabou et tolérance», la Bundeswehr vise à examiner la discrimination systématique entre 1955 et 2000, alors qu'être homosexuel pouvait entraîner un licenciement sans préavis.

«Je regrette beaucoup la pratique de la discrimination contre les homosexuels dans la Bundeswehr, qui représentait la politique de l'époque. Je m'excuse auprès de ceux qui ont dû en souffrir », a déclaré Kramp-Karrenbauer. (Sarah Lawton | EURACTIV.de)

///

PARIS

Nouvelles mesures COVID-19. 53 départements ont désormais dépassé le seuil d'alerte, a déclaré le ministre français de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse COVID-19 qui deviendra désormais un événement hebdomadaire. Lire la suite.

///

BRUXELLES

La bière et les frites emblématiques de la Belgique menacées par les effets du changement climatique. La production de deux des produits les plus célèbres de Belgique, la bière et les frites, pourrait être gravement affectée par les effets du changement climatique dans le pays, a averti jeudi 17 septembre un nouveau rapport commandé par la Commission nationale du climat.

Dans d'autres nouvelles, Le parc Mini-Europe de Bruxelles fermera ses portes à la fin de l’année en raison de l'absence d'accord sur une quatrième extension avec Brussels Expo et de la situation économique consécutive à la pandémie COVID-19, a annoncé la direction jeudi 17 septembre selon les médias. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

///

LA HAYE

Dossier d'infection. Les Pays-Bas ont enregistré un nombre record de nouvelles infections à Covid-19 en 24 heures pour le troisième jour consécutif, alors que le pays approche de 100000 infections depuis le début du virus. Entre mercredi et jeudi, 1756 nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés, selon les rapports. (EURACTIV.com)

///

VIENNE

Nouvelles mesures au milieu des cas croissants de COVID-19. De nouvelles restrictions sur les coronavirus, qui incluent la limitation des rassemblements privés à l'intérieur à dix personnes, le port du masque obligatoire dans les foires et les marchés extérieurs, ainsi que l'autorisation de seulement 10 personnes par table dans les restaurants, entreront en vigueur lundi 21 septembre, a annoncé le gouvernement. hier.

Cette annonce intervient après que l'Autriche a vu une augmentation des infections et des hospitalisations au cours de la semaine dernière, ce qui a incité l'Allemagne à déclarer mercredi Vienne une zone à risque et le Danemark à le faire pour tout le pays. (Philipp Grüll | EURACTIV.de)


ROYAUME-UNI ET IRLANDE

LONDON | DUBLIN

Biden prévient Boris. Le candidat démocrate américain à la présidentielle, Joe Biden, a averti le gouvernement britannique que toute tentative de saper l'accord irlandais du vendredi saint pourrait avoir un impact sur la probabilité d'un accord commercial entre les États-Unis et le Royaume-Uni.

Biden, qui est un irlandais-américain, a déclaré que l'accord de paix irlandais ne devrait pas devenir une «victime du Brexit». Lire la suite.


NORDIQUES

HELSINKI

La Finlande n'a pas protégé les citoyens de la fusillade à l'école. La Finlande n'a pas réussi à protéger ses citoyens contre les victimes de la fusillade dans une école en 2008, a déclaré la Cour européenne des droits de l'homme jeudi 17 septembre. Les autorités de l’époque n’avaient pas pris la menace éventuelle suffisamment au sérieux et n’avaient pas confisqué l’arme à feu du tireur, violant ainsi leur devoir de diligence. En savoir plus ici.


SUD DE L'EUROPE

ROME

Région du Piémont pour mesurer les températures dans les écoles. La température corporelle des élèves de la région du Piémont sera mesurée avant leur entrée à l'école, a déclaré le président du Piémont, Alberto Cirio par décret régional. Bien que le gouvernement ait demandé la suspension de la décision, le tribunal administratif régional du Piémont a rejeté la demande du gouvernement.

«Je suis désolé que le gouvernement ait décidé d'aller à l'encontre de nos décisions, plutôt que de nous considérer comme un modèle à suivre», a déclaré Cirio. «La décision de mesurer la température avant d'entrer à l'école vise à garantir la sécurité de nos citoyens, en introduisant un autre niveau de contrôle pour assurer la protection de la santé de nos enfants, de notre personnel et de nos personnes âgées», a-t-il ajouté.

(Alessandro Follis | EURACTIV.it)

///

ATHÈNES

Une faute d'orthographe envoie des masques gigantesques dans les écoles. La commande de masques faciaux pour protéger les élèves du COVID-19 faite par le ministère grec de la Santé a fait une « faute d'orthographe » sur la taille et en conséquence, des centaines de milliers de masques « complets » gigantesques ont été livrés dans les écoles grecques. Voir les photos ici et lisez plus de détails ici.

///

Dans d'autres actualités, le phénomène extrêmement rare Medicane (abréviation de l’ouragan méditerranéen), qui dans ce cas a été nommé «Ianos», a frappé les îles de Céphalonie, Ithaque et Zakynthos jeudi 17 septembre à l’approche de la mer Ionienne. Aujourd'hui, la Grèce occidentale, le Péloponnèse et la capitale d'Athènes devraient être touchées. Lire la suite.

///

NICOSIE

Chypre bloque le plan de sanctions de l’UE contre la Biélorussie. Les plans de l’Union européenne visant à imposer des sanctions à la Biélorussie sont tombés en désarroi, selon des sources, otage d’une politique interne qu’un responsable de l’UE a décrite comme une menace pour la crédibilité de l’Union. Lire la suite.

VISEGRAD

VARSOVIE

La Pologne propose un fonds européen d'un milliard d'euros pour la Biélorussie. Le gouvernement polonais a proposé jeudi 17 septembre un fonds de stabilisation de l'UE pour la Biélorussie d'une valeur d'au moins 1 milliard d'euros, alors qu'un chef de file de l'opposition se préparait à rencontrer les ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles. En savoir plus ici.

///

PRAGUE

Statistiques inquiétantes. La République tchèque a dépassé pour la première fois la barre des 2000 cas quotidiens de COVID-19 après avoir enregistré 2139 nouvelles infections mercredi. Bien que la plupart des patients ne présentent pas de symptômes ou ne présentent que des symptômes légers, l'augmentation des nouvelles infections a entraîné une augmentation du nombre de personnes devant être hospitalisées, qui a augmenté d'un tiers par rapport à la semaine dernière.

Par ailleurs, les élèves plus âgés des écoles élémentaires et les élèves des écoles secondaires être obligé de porter des masques faciaux, même pendant les cours. Et les bars et clubs à travers le pays devront fermer à minuit comme c'est déjà le cas à Prague. (Ondřej Plevák | EURACTIV.cz)

///

BRATISLAVA

Fuite de données personnelles COVID-19. La société informatique slovaque Nethemba a annoncé qu'elle avait signalé une vulnérabilité critique dans l'application fournissant des informations au public sur la situation de la pandémie. Cela s'est traduit par un accès illimité aux données personnelles de quelque 130 000 patients qui avaient été testés pour le virus.

Parmi les données figuraient les identifiants uniques, les dates de naissance, les coordonnées et les résultats des tests. Le problème a été signalé à l'agence gouvernementale de cybersécurité le 13 septembre et a depuis été résolu. (Zuzana Gabrižová | EURACTIV.sk)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

L’opposition demande la démission du président du Parlement. Les deux forces de l'opposition au parlement bulgare – le Parti socialiste bulgare (BSP) et le Mouvement pour les droits et libertés (DPS) ont demandé jeudi 17 septembre la démission de la présidente du parlement, Tsveta Karayancheva. Lire la suite.

///

BUCAREST

Votes de la diaspora. L'Alliance USR-PLUS (RE) a demandé au gouvernement et au président Klaus Iohannis de redoubler d'efforts diplomatiques pour assurer une bonne planification du vote dans les pays comptant un grand nombre de citoyens roumains. La Roumanie organisera des élections générales début décembre et plus de 4 millions de ses citoyens vivent hors de ses frontières.

Cependant, seuls quelques milliers de personnes se sont inscrites pour voter par courrier à ce jour, et bon nombre de ceux qui vivent à l'étranger pourraient se trouver dans l'incapacité de voter car les bureaux de vote seraient impossibles à installer en raison de la situation pandémique. (Bogdan Neagu | EURACTIV.ro)

///

BELGRADE | PRISTINA

Réclamations financières et biens mutuels. Le représentant spécial de l'UE pour le dialogue Serbie-Kosovo, Miroslav Lajčak, a annoncé jeudi 17 septembre que les pourparlers au niveau des experts entre Belgrade et Priština portaient sur les revendications financières mutuelles et la propriété, et qu'ils avaient démontré la complexité et la sensibilité de ces questions. . Lire la suite.

***

(Edité par Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox)