La deuxième vague du coronavirus invite à un sommet virtuel de l'UE – EURACTIV.fr

La deuxième vague du coronavirus invite à un sommet virtuel de l'UE – EURACTIV.fr

25 octobre 2020 0 Par Village FSE

Les dirigeants de l'Union européenne organiseront une vidéoconférence la semaine prochaine pour discuter des moyens de mieux coopérer contre la pandémie de COVID-19 face à l'augmentation des infections, a déclaré mercredi 21 octobre le président du Conseil européen, Charles Michel.

Le sommet vidéo, qui se tiendra le 29 octobre, sera le premier d'une série de discussions régulières que les dirigeants de l'UE se sont engagés à tenir pour lutter contre la pandémie à un moment où la plupart des pays membres rapportent des chiffres alarmants confirmant une deuxième vague.

«Nous devons renforcer notre effort collectif pour lutter contre le COVID-19», a déclaré Michel sur Tweeter.

La discussion, qui doit commencer en fin d'après-midi, aura lieu un jour après que la Commission européenne devrait annoncer de nouveaux plans pour renforcer la coordination entre les États de l'UE sur les stratégies de test, la recherche des contacts et la durée de la quarantaine, ont déclaré des responsables à Reuters.

Les 27 pays de l’UE ont combattu le COVID-19 avec des mesures différentes, parfois contrastées, au cours des premiers mois de la pandémie. La coordination plus étroite devrait empêcher une répétition des divisions observées après la première vague.

La plus grande hésitation est de savoir si les gouvernements de l'UE devraient introduire de nouveaux verrouillages, à un moment où de nombreuses économies nationales sont encore sous le choc de la première vague de mesures pour contenir le virus.

De plus, les mesures décidées au niveau de l'UE pour aider les économies à se remettre de la première vague du coronavirus ne se sont pas encore concrétisées, en raison des longs processus décisionnels du bloc. L'Espagne et l'Italie, les membres de l'UE les plus durement touchés, sont de plus en plus inquiets du retard.

L'Espagne devient le premier pays de l'UE avec un million de cas de virus

L'Espagne est devenue le premier pays de l'Union européenne à enregistrer un million d'infections à coronavirus, ont montré des données officielles mercredi 21 octobre, alors que le gouvernement réfléchissait à de nouvelles restrictions à la vie publique pour freiner la propagation de la maladie.

Lors du point de presse quotidien de la Commission européenne mercredi, les journalistes ont souligné les incohérences entre les pays de l’UE en ce qui concerne les conditions de voyage. La Grèce, par exemple, exige que les passagers entrants possèdent un certificat pour un test PCR négatif récent, tandis que la Belgique a cessé de faire de tels tests, sauf pour les personnes présentant des symptômes du COVID-19.

Une coordination est cependant en cours sur certaines questions, telles que l’achat de vaccins et des critères communs pour évaluer la gravité de l’épidémie au niveau national.

Mais les mesures nationales varient encore considérablement.

La durée de la quarantaine pour ceux qui ont été en contact avec des personnes malades était de 14 jours dans toute l'UE jusqu'à récemment, lorsque certains pays ont commencé à la raccourcir.

(Edité par Frédéric Simon)