La Chine met la Finlande en garde contre une «ingérence» dans les affaires de Hong Kong – POLITICO

La Chine met la Finlande en garde contre une «ingérence» dans les affaires de Hong Kong – POLITICO

17 octobre 2020 0 Par Village FSE

L'ambassade de Chine à Helsinki a lancé un avertissement sévère à la Finlande pour qu'elle cesse de s'ingérer dans les affaires de Hong Kong, après qu'Helsinki a suspendu un accord d'extradition avec la Chine au sujet d'une loi draconienne sur la sécurité nationale.

« Concernant la décision de la partie finlandaise, la partie chinoise exprime sa vive préoccupation et sa forte opposition », a déclaré l'ambassade de Chine dans un communiqué vendredi. «Hong Kong est une région administrative spéciale de la Chine. Les affaires de Hong Kong relèvent entièrement des affaires intérieures de la Chine et n’autorisent aucune ingérence étrangère. »

L’UE a formellement exprimé sa «grave préoccupation» au sujet de la législation sur la sécurité nationale de Hong Kong adoptée à Pékin, affirmant que la loi sape le «degré élevé d’autonomie de Hong Kong en vertu du principe« un pays, deux systèmes ».

Vendredi, le président finlandais Sauli Niinistö a annoncé la décision formelle de suspendre l'accord d'extradition, qui était en discussion depuis l'été. L'Allemagne a suspendu son accord d'extradition en juillet.

Dans sa déclaration, l'ambassade de Chine a accusé la Finlande de violer le droit international et a averti le gouvernement qu'il mettait en danger les relations avec Pékin. « La partie chinoise exhorte la partie finlandaise à respecter le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, à cesser de s'ingérer dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine sous toutes ses formes pour éviter de porter atteinte aux relations sino-finlandaises », a déclaré l'ambassade.

Le Premier ministre finlandais Sanna Marin a été contraint de quitter vendredi un sommet du Conseil européen à Bruxelles et de s'isoler après une exposition au coronavirus plus tôt dans la semaine. Samedi, le gouvernement finlandais a déclaré qu'un premier test était revenu négatif et que Marin resterait isolé en attendant les résultats d'un deuxième test qui serait administré lundi.