La Bulgarie rejoint la coalition américaine contre Huawei – EURACTIV.fr

La Bulgarie rejoint la coalition américaine contre Huawei – EURACTIV.fr

26 octobre 2020 0 Par Village FSE

The Capitals vous apporte les dernières nouvelles de toute l'Europe, grâce à des reportages sur le terrain par le réseau de médias d'EURACTIV. Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

Avant de commencer à lire l’édition d’aujourd’hui des Capitales, n'hésitez pas à consulter l’article «Le chef du PPE Tusk:« Borissov m'a avoué, il a commis des erreurs évidentes », de Georgi Gotev.


Le réseau EURACTIV vous tient informé de ce qui se passe dans les capitales européennes. Nous sommes heureux de vous présenter une mise en page actualisée, à la fois dans cette newsletter et sur notre site Web, et espérons que vous apprécierez cette expérience améliorée de notre tour d'horizon quotidien à travers le continent.

Les nouvelles que vous méritez de savoir. Bienvenue dans The Capitals by EURACTIV.


Dans l’actualité des capitales d’aujourd’hui:

SOFIA

La Bulgarie a rejoint la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre Huawei, tandis que le Premier ministre Boyko Borissov a signé vendredi 23 octobre un accord-cadre avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lors d'une cérémonie impromptue par vidéoconférence sur la sécurité de son réseau 5G. Cependant, les accords n'ont pas été officiellement approuvés par le Conseil des ministres bulgare, bien que les déclarations aient été définies par les parties comme des «documents clés» mais ne peuvent être contraignantes. Rapports Krassen Nikolov d’EURACTIV Bulgarie.

Dans d'autres nouvelles, Le Premier ministre Borissov a annoncé dimanche 25 octobre qu'il avait été testé positif au COVID-19. Environ une semaine plus tôt, il avait visité le pays avec le vice-ministre du Développement régional Nikolay Nankov, qui avait été testé positif. Borissov a annoncé qu'il ne se sentait pas bien, mais a déclaré qu'il continuerait à exercer ses fonctions de chez lui.

///

BERLIN

La FM allemande veut une réinitialisation transatlantique. À un peu plus d'une semaine des élections présidentielles américaines, Berlin espère un «nouveau départ rapide dans le partenariat transatlantique» après les élections – peu importe qui gagne, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas ce week-end. Lire la suite.

///

PARIS

Soutien massif aux Arméniens du Haut-Karabakh. Des milliers de personnes, dont plusieurs élus, ont défilé dimanche 25 octobre à Paris pour soutenir les Arméniens du Haut-Karabakh, alors que de nouveaux combats entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie ont éclaté ce week-end et que des troupes iraniennes ont été déployées le long de la frontière avec le dimanche, selon l'agence d'Etat iranienne IRNA. Lire la suite.

///

BRUXELLES

Tout sauf un verrouillage complet. Le gouvernement régional bruxellois a annoncé une série de nouvelles mesures au cours du week-end visant à contrer l'augmentation des infections au COVID-19. Lire la suite.

///

VIENNE

Des millions volés sur le chantier de construction du tunnel de Semmering. Huit personnes qui avaient travaillé sur le chantier de construction du tunnel Semmering Basis – un tunnel de 27,3 km de long reliant la Styrie à la Haute-Autriche – font l'objet d'une enquête pour fraude et détournement de fonds par le procureur de la République de Styrie, car elles auraient volé des outils et des matériaux sur le chantier et les a vendus sur le marché noir, selon la police. Les dégâts sont estimés à 1,9 million d'euros, selon la police. (Philipp Grüll | EURACTIV.de)


ROYAUME-UNI ET IRLANDE

LONDRES

Les négociations commerciales se sont prolongées. Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, restera à Londres pour trois jours supplémentaires de négociations commerciales avec son homologue britannique David Frost, ce qui a accru l'espoir qu'un accord soit à portée de main. Lire la suite.


NORDIQUE ET BALTIQUE

HELSINKI

Une énorme violation de données choque les citoyens et les politiciens. Le piratage du centre de psychothérapie privé Vastaamo la semaine dernière a permis à des informations sensibles et secrètes de probablement des dizaines de milliers de clients, y compris des enfants, d'atterrir entre les mains de cybercriminels, envoyant des ondes de choc à travers le pays et révélant des failles dans la sécurité des données. Le gouvernement a déjà mis en place des lignes d'assistance pour aider ceux qui ont été piratés. Lire la suite.

///

VILNIUS

L'opposition de centre-droit remporte les sondages en Lituanie. L’opposition de centre-droit de la Lituanie a remporté les élections législatives de dimanche, ouvrant la voie à une coalition entièrement féminine à la tête de l’État balte. Avec la plupart des votes comptés à partir du second tour de scrutin, le parti conservateur de l'Union de la patrie a remporté 49 sièges au parlement de 141 membres et deux partis libéraux ont remporté respectivement 12 et 11 sièges, tandis que le parti au pouvoir des paysans lituaniens et de l'Union verte a remporté 32 sièges. . (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)


SUD DE L'EUROPE

ROME

«Mini-lockdown» appliqué. Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a détaillé dimanche 25 octobre les nouvelles mesures à appliquer du lundi 26 octobre au 24 novembre. « L'analyse de la situation actuelle montre une augmentation inquiétante des cas positifs, ce qui entraîne des difficultés pour notre système de santé », a déclaré Conte, ajoutant que « nous devons faire de notre mieux pour protéger notre santé et notre économie, par conséquent les nouvelles mesures dureront jusqu'à 24 novembre ». Lire la suite.

///

MADRID

L'Espagne décrète l'état d'alarme et ordonne le couvre-feu pour réduire les cas de COVID-19. Le gouvernement espagnol a décrété dimanche un nouvel état d'alerte et a annoncé un couvre-feu nocturne alors que les autorités continuent de lutter contre une deuxième vague COVID-19, a rapporté EuroEFE. Le Premier ministre Pedro Sánchez a déclaré qu'il demanderait au Parlement de maintenir le mécanisme d'urgence en place pendant six mois, jusqu'au 9 mai. Lire la suite.

///

ΑΤΗΕΝS

Le Premier ministre grec soutient Macron aux côtés d'Erdoğan. Athènes a exprimé son plein soutien au président français Emmanuel Macron dans son nouveau choc avec son homologue turc Recep Tayyip Erdoğan.

«Les insultes personnelles contre le président Macron et les discours de haine visant la France par les dirigeants turcs sont inacceptables, alimentent la haine religieuse et sapent la coexistence pacifique. Soutien total et solidarité à Macron et au peuple français, toujours en deuil d'un crime odieux », a tweeté le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Lire la suite.

La Russie soutient l’élargissement des eaux territoriales de la Grèce. Dans une interview accordée à l'agence de presse Athènes-Macédonienne avant une visite aujourd'hui à Athènes, FM russe Sergei Lavrov a déclaré que, selon le droit international de la mer, les États ont le droit souverain de déterminer l'étendue de ses eaux territoriales jusqu'à 12 miles nautiques. Plus


VISEGRAD

VARSOVIE

Quatrième jour de manifestations contre la loi sur l'avortement. Dimanche a marqué le quatrième jour consécutif de manifestations à travers la Pologne contre la décision du Tribunal constitutionnel de jeudi qui a imposé une interdiction quasi totale de l’avortement en déclarant que les lois autorisant actuellement l’avortement en raison de malformations fœtales sont inconstitutionnelles. Lire la suite.

Pendant ce temps, La production annuelle de charbon de la Pologne a baissé de 12,4% en septembre 2020 par rapport à la production annuelle enregistrée à la même période l’année dernière, mais a atteint un total de 4,42 millions de tonnes, a annoncé le bureau central des statistiques (GUS) vendredi 23 octobre. Entre août et septembre 2020, cependant, la production de charbon a augmenté de 4,3%. (Mateusz Kucharczyk | EURACTIV.pl)

///

PRAGUE

Le ministre de la Santé a enfreint ses propres règles. Le ministre tchèque de la Santé, Roman Prymula, est prêt à démissionner après avoir été photographié par un tabloïd tchèque populaire Blesk assister à une réunion privée dans un restaurant, enfreignant les mesures plus strictes de son pays contre les coronavirus, qu'il a lui-même imposées. Prymula nie tout acte répréhensible mais admet que la confiance du public en lui a été gravement compromise. Lire la suite.

///

BRATISLAVA

Test et verrouillage. Les tests à l'échelle nationale en Slovaquie ont commencé ce week-end dans quatre districts du nord du pays qui sont actuellement les plus durement touchés par la deuxième vague de coronavirus. Dimanche à 14 heures, 130 000 personnes ont été testées, dont 3,76% ont été trouvées positives, bien que les tests antigéniques ne détectent que les personnes hautement infectieuses et sont moins fiables que les tests PCR. Le reste du pays devrait subir des tests les week-ends suivants. Pendant ce temps, le pays est sous verrouillage partiel. (Zuzana Gabrižová | EURACTIV.sk)


NOUVELLES DES BALKANS

ZAGREB

Sergey Lavrov annule sa visite à Zagreb. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui a commencé sa tournée dans les Balkans à Athènes lundi 26 octobre, a décidé de contourner la capitale croate à la dernière minute alors qu'il avait précédemment confirmé qu'il se rendrait dans le pays. Bien qu'il n'y ait pas d'explication officielle, certaines sources russes accusent une mauvaise situation épidémiologique à Zagreb, mais les médias russes suggèrent que le Premier ministre Andrej Plenković a refusé de rencontrer un invité russe qui devrait examiner les dernières déclarations de Lavrov sur l'UE après les sanctions liées à l'empoisonnement d'Alexei Navalny. Lire la suite.

///

LJUBLJANA

Un membre de l’équipe de Biden réagit aux attaques de Janša. Michael Carpenter, membre du Conseil de l’Atlantique et une équipe du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden, a réagi à l’appui du Premier ministre slovène Janez Janša au président américain Donald Trump lors des élections américaines. «Lol, Trump recueille l'approbation du Premier ministre slovène, précédemment inculpé et condamné pour corruption. Mais ne vous inquiétez pas, amis slovènes, dans 11 jours, nous enverrons un populisme démagogique. Sramota (honte, en slovène) », a-t-il tweeté.

///

BELGRADE

Brnabic annonce de nouveaux membres du cabinet. Le Premier ministre serbe désigné, Ana Brnabić, a annoncé dimanche 25 octobre que le secrétaire général du président serbe, Nikola Selaković, deviendrait le nouveau ministre des affaires étrangères du pays. Lire la suite.

///

SARAJEVO

La visite de Lavrov ouvre à nouveau des divisions politiques. Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que «le 28 octobre, le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, effectuera une visite de travail en Bosnie-Herzégovine pour rencontrer la présidence du pays, ainsi que le vice-président de la Chambre des peuples de l'Assemblée parlementaire Dragan Čović (chef de la le plus grand parti croate (HDZ BiH) et vice-présidente du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères Bisera Turković.

Milorad Dodik, membre serbe de la présidence, a déclaré que Lavrov venait le rencontrer. Et, comme confirmé, Dodik organisera un déjeuner avec Lavrov dans le «Sarajevo oriental», qui est à majorité serbe. Aucun autre membre de la présidence ne devrait y assister. Et, Dodik accompagnera Lavrov lors de son voyage à Belgrade. (Željko Trkanjec | EURACTIV.hr)

///

PODGORICA

Pas de place pour les politiciens pro-serbes dans le nouveau gouvernement. Le Premier ministre désigné Zdravko Krivokapić ne souhaite pas que les dirigeants du Front démocratique (DF), Andrija Mandić, Milan Knežević et Nebojša Medojević, deviennent ministres dans le nouveau gouvernement, selon des sources CdM proches de M. Krivokapić. DF est connu comme le parti politique le plus pro-serbe du Monténégro.

«Ayant à l'esprit que j'ai nommé Krivokapić à la tête du bloc« Pour l'avenir du Monténégro »et que j'ai géré la campagne électorale de la coalition, je ne laisserai pas les magnats du Monténégro voler la volonté du peuple et former le nouveau gouvernement,» dit Mandić. (Željko Trkanjec | EURACTIV.hr)

***

(Edité par Sarantis Michalopoulos, Daniel Eck, Benjamin Fox)