La Belgique prolonge le verrouillage de COVID-19 de deux semaines jusqu'au 19 avril – EURACTIV.fr

La Belgique prolonge le verrouillage de COVID-19 de deux semaines jusqu'au 19 avril – EURACTIV.fr

27 mars 2020 0 Par Village FSE

Le Conseil national de sécurité belge (CNS) a décidé vendredi 27 mars de prolonger les mesures de confinement des coronavirus de deux semaines jusqu'au 19 avril, après que la France ait appliqué le même délai quelques heures plus tôt.

S'il n'y a pas de diminution du nombre d'admissions à l'hôpital au 19 avril, le verrouillage restera en vigueur jusqu'au 3 mai, a décidé le Conseil de sécurité.

La CSN, qui rassemble le Premier ministre, des députés, des ministres, des représentants des entités fédérées, des chefs des services de sécurité et des scientifiques, devait évaluer les différentes mesures d'urgence prises pour lutter contre le COVID-19, ainsi que leur durée.

«Il est beaucoup trop tôt pour dire que l'épidémie est sous contrôle. Nos efforts ne font que commencer. Si nous les diminuons, les conséquences pourraient être dramatiques. C'est pourquoi les mesures prises seront prorogées jusqu'au 19 avril et pourraient être prorogées jusqu'au 3 mai », a déclaré à la presse la première ministre Sophie Wilmes.

Dans l'intervalle, le CNS se réunira régulièrement pour faire le point de la situation.

Vendredi 27 mars, il y avait 7 284 cas et 289 décès confirmés, avec 1 049 nouveaux cas positifs et 69 décès au cours des dernières 24 heures.

Application plus stricte des mesures

Contrairement aux annonces précédentes, il n'y a pas de changement dans les mesures mais elles seront appliquées plus strictement.

S'adressant aux journalistes, Wilmes a répété que les citoyens sont tenus de rester à la maison, sauf pour les déplacements essentiels tels que le travail, aller chez le médecin ou acheter de la nourriture.

La Belgique a déclaré le 18 mars jusqu'au 5 avril une fermeture de l'ensemble du pays pour la crise des coronavirus, fermant les établissements d'enseignement, les restaurants, les cafés et les gymnases, et a dit aux gens de rester à la maison en dehors des voyages pour acheter de la nourriture ou des médicaments ou pour faire de l'exercice dans distance de 1,5 mètres les uns des autres.

La Belgique entre en lock-out pour la crise des coronavirus jusqu'au 5 avril

La Belgique a déclaré un verrouillage de l'ensemble du pays pour la crise des coronavirus de midi mercredi 18 mars au 5 avril, à l'instar de plusieurs pays européens, dont la France voisine, qui ont pris la même décision en début de semaine.

Cependant, au cours des deux dernières semaines, les autorités ont enregistré une augmentation des violations des mesures, tandis que les critiques ont suggéré qu'il pourrait y avoir encore trop d'exemptions.

Depuis la semaine dernière, la police surveille l'utilisation de l'interdiction non essentielle de circuler aux passages frontaliers. Selon les données de la police fédérale publiées vendredi 27 mars, la police routière belge a déjà bloqué plus de 2000 véhicules sur les autoroutes en raison de déplacements non indispensables.

«Pour l'activité physique en plein air, l'objectif est de rester en mouvement et de ne pas rester assis dans les parcs pendant des heures. Une fois l'activité terminée, vous devez immédiatement rentrer chez vous. Il n'est pas question d'aller dans les Ardennes ou à la mer pour la journée », a déclaré Wilmes.

« Des sanctions seront appliquées », a-t-elle ajouté. «Un système de perception immédiate des amendes sera mis en place.»

Wilmès a condamné les soi-disant «fêtes de verrouillage», car «parmi les nombreux jeunes qui faisaient la fête dans les cafés il y a quinze jours, il y en a qui sont aujourd'hui en soins intensifs».

Plus tôt, le gouvernement belge avait envoyé des signaux mitigés quant à savoir s'il limiterait les mouvements non essentiels, après que la France voisine a dit aux citoyens de ne pas aller à plus d'un kilomètre de chez eux pour faire de l'exercice.

Le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V) a déclaré VTM Nieuws jeudi 26 mars, la réunion devait permettre de clarifier davantage les mesures convenues dans le cadre du dispositif de verrouillage.

« Les personnes seront davantage surveillées pour les mouvements non essentiels et des amendes s'appliqueront », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il n'y avait jusqu'à présent aucune intention d'appliquer le régime d'un kilomètre à la française (1 personne, 1 kilomètre de la maison et 1 heure par journée).

Cependant, la ministre de la Santé Maggie De Block l'a contredit plus tard: « En fait, vous pouvez faire du vélo aussi loin que vous le souhaitez », a-t-elle déclaré. «Je pense que sortir pour une promenade ou une balade à vélo est sain pour les gens.»

Le virologue Marc Van Ranst, s'adressant à la VRT, a déclaré qu'il ne pensait pas qu'une limite sur la distance parcourue pendant l'exercice était nécessaire. Le plus important était de s'assurer que les personnes qui s'aventurent à l'extérieur respectent la distance recommandée, a-t-il déclaré.

Entreprises et écoles

«En ce qui concerne les entreprises, le télétravail est obligatoire pour toutes les activités non essentielles. Si les règles de distanciation sociale ne peuvent être mises en place, l'entreprise doit fermer. Des contrôles ont déjà eu lieu et continueront », a déclaré Wilmes.

Pour les écoles, les règles restent les mêmes. Des services de garde seront fournis dans les écoles pendant les vacances de Pâques.

«Si cela n'est pas possible, une autre forme de garderie peut être organisée: les enfants gardés ensemble doivent continuer à être et de préférence à être pris en charge par des personnes avec qui ils ont eu des contacts récemment».

(Édité par Zoran Radosavljevic)