Faux exil et mauvais latin – POLITICO

Faux exil et mauvais latin – POLITICO

7 août 2020 0 Par Village FSE

Appuyez sur play pour écouter cet article

Bienvenue dans Declassified, une chronique hebdomadaire consacrée au côté plus léger de la politique.

Quelqu'un devrait dire à Juan Carlos que si vous partez un mois, ce n'est pas l'exil, ce sont des vacances.

Juste après que l'ancien roi d'Espagne ait annoncé qu'il quittait le pays pour de bon, des amis disaient au journal El Mundo qu'ils espéraient qu'il reviendrait dans le pays le mois prochain après avoir passé quelque temps dans un complexe de luxe en République dominicaine (l'autre La destination mentionnée dans les médias comme un refuge possible pour le roi était le Portugal, qui est moins un exil qu'une excursion d'une journée).

La maison royale espère que «l'exil» permettra au roi actuel, Felipe VI, de se distancier du papa embarrassant ultime: triché très publiquement sur votre maman? Vérifier. Compte tenu d'énormes sommes d'argent par les Saoudiens? Vérifier. Assassiné Dumbo? Vérifier.

Dites ce que vous aimez à propos de Juan Carlos, mais il peut probablement gérer un peu de latin, ce qui est plus que ce que l'on peut dire pour le commentateur de droite américain (ou « superstar multimédia » comme le dit son propre site Web) Sean Hannity et quiconque travaille à sa maison d'édition. Cette semaine, Hannity a sorti un nouveau livre, le, euh, intitulé accrocheur « Live Free or Die: America (and the World) on the Brink » avec un slogan latin – Vivamus vel libero perit Americae – que l'animateur de Fox News a dit traduit par «vivre libre ou l'Amérique meurt».

Quiconque a étudié les classiques ou qui connaît Jacob Rees-Mogg pourrait vous dire que ce n'est pas vrai. C'est, comme Spencer Alexander McDaniel, étudiant des classiques de l'Université de l'Indiana à Bloomington, l'a dit dans un article de blog complet, « un gobbledygook complet et complet ».

Heureusement pour les fans d'odes à bout de souffle à Donald Trump, la couverture du livre a maintenant été changée pour le bon Vivamus liberi ne America pereat.

Vous n’auriez pas ce genre d’erreur de la part de Giuseppe Paternò, un jeune de 96 ans qui est devenu cette semaine le plus ancien diplômé universitaire d’Italie après avoir obtenu un diplôme de première classe en philosophie de l’Université de Palerme.

Paternò, qui préférait une machine à écrire et des manuels à un ordinateur et à des moteurs de recherche, a déclaré qu'il envisageait de s'inscrire à une maîtrise et, en tant qu'étudiant italien, continuerait à vivre avec ses parents!

COMPÉTITION DE CAPTION

« Jackass se présente pour protester contre les masques. »

Pouvez-vous faire mieux? Email pdallison@politico.eu ou sur Twitter @pdallisonesque

La semaine dernière, nous vous avons donné cette photo:

Merci pour toutes les entrées. Voici le meilleur de notre sac postal (il n'y a pas de prix à part le cadeau du rire, qui, je pense que nous pouvons tous convenir, est beaucoup plus précieux que l'argent ou l'alcool).

«Le lancement du« sabre laser qui bat le monde »a été aussi mauvais que tout le monde le craignait», par Charles Kingsmill.

Paul Dallison est POLITICOéditeur de nouvelles sur les machines à sous.