Deux navires de croisière touchés par le coronavirus des semaines après le redémarrage de l'industrie | Nouvelles du monde

3 août 2020 0 Par Village FSE

Covid-19 a été détecté sur au moins deux navires de croisière – un dans l'Arctique et un dans le Pacifique – quelques semaines à peine après le redémarrage des vacances de croisière.

Au moins 40 passagers et membres d'équipage du MS Roald Amundsen ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus, et les autorités tentent de contacter des centaines de passagers lors de deux récents voyages dans l'Arctique que le navire a effectués.

Quatre membres d'équipage du MS Roald Amundsen ont été hospitalisés vendredi lorsque le navire est arrivé au port norvégien de Tromsø et ont ensuite reçu un diagnostic de maladie respiratoire. Les tests ont montré que 32 autres membres du personnel sur 158 étaient également infectés.

Mais 178 passagers ont été autorisés à quitter le navire à Tromsø, déclenchant une opération complexe pour les localiser afin de contenir toute propagation potentielle.

Jusqu'à présent, quatre des 387 passagers qui ont voyagé sur le navire lors de deux croisières distinctes depuis le 17 juillet se sont avérés porteurs du virus, ont déclaré l'Institut norvégien de santé publique (FHI) et la municipalité de Tromsoe.

«Nous prévoyons que davantage d'infections seront détectées en lien avec cette épidémie», a déclaré Line Vold, un cadre supérieur de FHI. Les passagers ont été invités à s'isoler.

La ligne Hurtigruten, propriétaire du MS Roald Amundsen ainsi que de 15 autres navires, est devenue à la mi-juin la première à reprendre les croisières océaniques après une interruption de trois mois en raison de la pandémie.

Interrogé plus tard dimanche si les autorités avaient à présent localisé et testé toutes les personnes potentiellement infectées à bord du paquebot de croisière, un porte-parole de FHI a déclaré: «Des messages ont été envoyés à tous les passagers. Nous cherchons maintenant à vérifier que les informations ont été reçues et comprises. « 

En mars, le Roald Amundsen a été bloqué en mer pendant plusieurs jours avec plus de 100 passagers à bord, après que le Chili lui ait refusé l'entrée au port en raison de cas confirmés de coronavirus sur le navire.

Dans le Pacifique, les passagers du Paul Gauguin – amarré à Papeete, Tahiti – ont été invités à rester dans leurs cabines après que Covid-19 ait été détecté à bord par le médecin du navire, rapporte la presse polynésienne.

Le Paul Gauguin naviguait entre Bora Bora et les îles Rangiroa, lorsqu'un cas positif a été détecté chez un membre d'équipage. Le navire s'est immédiatement retourné pour regagner son port d'attache.

On ne sait pas combien de passagers sont à bord – le nombre a été réduit dans le cadre des protocoles stricts de coronavirus de la société Ponant – mais des spécialistes des maladies infectieuses testeront chaque personne à bord.

Ponant a été contacté pour commentaire.

Le Paul Gauguin a repris la navigation le 18 juillet pour les résidents locaux et le 29 juillet pour les invités internationaux. La Polynésie française a ouvert ses frontières à toutes les nationalités le 15 juillet.

Les voyageurs en Polynésie française doivent passer un test Covid-19 – et renvoyer un résultat négatif – dans les trois jours suivant leur départ pour les îles. Un autre test est requis peu de temps après l'arrivée.

avec Reuters