Des policiers allemands soupçonnés de groupes de discussion d'extrême droite – EURACTIV.fr

Des policiers allemands soupçonnés de groupes de discussion d'extrême droite – EURACTIV.fr

18 septembre 2020 0 Par Village FSE

The Capitals vous apporte les dernières nouvelles de toute l'Europe, grâce à des reportages sur le terrain par le réseau de médias d'EURACTIV. Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

Avant de commencer à lire l’édition d’aujourd’hui des Capitales, n'hésitez pas à consulter l’article La délocalisation obligatoire est toujours un point de discorde dans le nouveau pacte migratoire de l’UE.

Si vous souhaitez vous familiariser avec les aspects politiques de l’état de l’Union de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, jetez un œil à notre analyse ici.

Pour garantir qu'EURACTIV continue de fournir un contenu de qualité à l'avenir, nous vous demandons d'envisager de faire un don ponctuel ou récurrent et de remercier tous ceux qui l'ont déjà fait. Si vous souhaitez investir dans l’avenir d’EURACTIV, il vous suffit de suivre ce lien.


Le réseau EURACTIV vous tient au courant de la manière dont les capitales européennes gèrent la nouvelle année scolaire, l’évolution des restrictions de voyage et les différentes situations épidémiologiques. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce qui se passe dans votre capitale.


Dans l’actualité des capitales d’aujourd’hui:

BERLIN

Des policiers allemands soupçonnés de groupes de discussion d'extrême droite. Les autorités de l'État allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW) ont été informées d'un groupe de discussion, où des policiers ont échangé des messages d'extrême droite. La découverte implique 29 agents d'une petite ville près d'Essen, dont 11 ont activement envoyé les messages. Tous les officiers ont été temporairement démis de leurs fonctions. Lire la suite.

Lire aussi: l’industrie allemande sceptique quant aux nouveaux objectifs climatiques de l’UE à l'horizon 2030

///

PARIS

Ralentissement économique à venir. L’année 2020 verra une baisse de 10% de la croissance par rapport à l’année précédente en raison de la crise sanitaire du COVID-19, a estimé le ministère français de l’Economie et des Finances. Cependant, le ministère prévoit également une augmentation de 8% du PIB pour 2021.

Ces prévisions macroéconomiques ont été présentées avant la publication du projet de loi de finances 2021 le 28 septembre. Le déficit public, quant à lui, passera à 10,2% du PIB, tandis que la dette atteindra 117,5% du PIB. (Anne Damiani | EURACTIV.FR)

///

VIENNE

Un trafiquant d'êtres humains a surpris en train de faire passer 43 personnes dans un camion. 43 passagers, qui étaient passés en contrebande dans un camion, ont sauté à une sortie d'autoroute en Basse-Autriche, mais alors qu'ils couraient avec leur passeur dans les champs environnants, la police les a attrapés et leur a donné les premiers soins. Le camion n'avait pas de système de ventilation et plusieurs passagers étaient en mauvaise santé, selon la police. (Philipp Grüll | EURACTIV.de)

///

BRUXELLES

Nouvelles zones rouges de voyage. Plusieurs nouvelles zones de l'UE, notamment Amsterdam, Vienne et Budapest ainsi que des provinces de France et de Croatie, deviendront des zones rouges pour les voyageurs en provenance de Belgique à partir de vendredi, selon la dernière mise à jour du ministère belge des Affaires étrangères.

Le pays n'autorisera donc plus les déplacements non essentiels dans ces zones, et un test et une mise en quarantaine au retour seront obligatoires, à partir du vendredi 18 septembre à 16h00. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

///

LUXEMBOURG

Auto-quarantaine raccourcie. Le conseil de gouvernement luxembourgeois a validé le projet d’amendement visant à réduire la durée de l’auto-quarantaine, qui sera déposé par la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) d’ici la fin de la semaine. Au lieu des 14 jours précédents, l'auto-quarantaine durera désormais 10 jours «sans renouvellement». Le projet de loi COVID-19 du pays devrait être voté la semaine prochaine.

(Anne Damiani | EURACTIV.com)


NORDIQUES

HELSINKI

La proposition de budget renforce les objectifs climatiques. La Finlande devrait devenir neutre en carbone d’ici 2025, a annoncé la coalition de cinq partis vert-rouge du pays. Le contenu des promesses faites a été fourni lorsque le gouvernement a annoncé sa proposition de budget pour 2021 mercredi 16 septembre. En savoir plus ici.

À lire aussi: Les industries finlandaises lancent une offre «révolutionnaire» pour passer au vert et au numérique


ROYAUME-UNI ET IRLANDE

LONDRES

Le Premier ministre britannique dit qu’il a «tout espoir» d’éviter le non-accord. Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré mercredi qu'il était pleinement convaincu que la Grande-Bretagne et l'UE éviteraient un «pas d'accord» à la limite d'une falaise potentiellement désastreux à la fin de cette année. Mais il a refusé de reculer sur une nouvelle législation controversée qui, selon lui, enfreindra le droit international et qui a mis son gouvernement en désaccord avec Bruxelles. Lire la suite.

///

DUBLIN

Les agriculteurs déplorent le manque de soutien du chef de la Commission alors que le Brexit se profile. La présidente de l'association des agriculteurs irlandais a exprimé sa déception face au manque de soutien que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a montré aux citoyens et agriculteurs irlandais dans son premier discours sur l'état de l'Union, affirmant que ses commentaires sur le Brexit étaient «effrayants» pour les agriculteurs irlandais. Lire l'histoire complète ici.


SUD DE L'EUROPE

ROME

Les universités rouvriront dans le cadre d'un système d'apprentissage mixte. La majorité des universités italiennes rouvriront, a confirmé le ministre de l'Université et de la Recherche, Gaetano Manfredi. La moitié des cours se déroulera en personne, tandis que l'autre se déroulera à distance. Lire la suite.

///

MADRID

La Banque centrale espagnole jette un doute sur une reprise économique rapide. La Banque centrale espagnole (Banco de España) a exclu mercredi une reprise économique rapide. Cela sera particulièrement vrai pour le secteur du tourisme, qui représente près de 15% du PIB du pays, a indiqué le partenaire d’EURACTIV, EFE.

Alors que l'institution financière publique espagnole a abaissé ses prévisions de croissance pour 2021 à 4,1% -7,3% dans son dernier rapport publié mercredi, la contraction de l'économie pour 2020 se situait entre 10,5 et 12,6%, un chiffre qui est conforme à ses prévisions de juin . Plus ici.

///

Dans d'autres nouvelles, le vice-ministre régional de la Santé publique de la région de Madrid (Comunidad de Madrid) a annoncé mercredi 16 septembre que, à partir de ce week-end, des mesures «plus drastiques» seront mises en place, dans un effort pour contenir – et prévenir – l'expansion de la pandémie, en particulier dans les écoles et les lieux de travail, a rapporté EFE.

Zapatero n'a pas parlé de mesures extrêmes telles que de fortes limitations de la mobilité entre autres, similaires à celles adoptées pendant l'état d'alerte, Cependant, il est probable que ces «verrouillages sélectifs» seront mis en place dans les zones les plus touchées de Madrid (en particulier dans les parties sud de la capitale, comme Usera, Vallecas et Villaverde).

(EUROEFE)

///

ATHÈNES

Le Premier ministre grec est confronté à de «grands mots» du passé sur la Macédoine du Nord. Le Premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis devrait faire face à un vote politique difficile au parlement sur la Macédoine du Nord. En savoir plus ici.

///

Dans d'autres nouvelles, La 5G atteindra une grande partie de la population grecque en 2021, a déclaré le ministre de la Gouvernance numérique, Kyriakos Pierrakakis, mercredi 16 septembre, lors de la révision du code de gouvernance numérique par une commission parlementaire.

Pierrakakis a ajouté que la couverture de la population par les réseaux 5G devrait atteindre 60% en trois ans et 94% en six ans. La vente aux enchères du spectre 5G pour les nouveaux permis est prévue avant la fin de cette année. (Theodore Karaoulanis | EURACTIV.gr)


VISEGRAD

VARSOVIE

Les élections ont violé la Constitution et d'autres lois. Le tribunal administratif provincial de Varsovie a statué qu'en chargeant la poste polonaise d'organiser des élections par correspondance en mai, le Premier ministre Mateusz Morawiecki avait enfreint la Constitution, le Code électoral et la loi sur le Conseil des ministres, ainsi que d'autres textes législatifs. Lire la suite.

///

PRAGUE

Plans climatiques «irréalistes». Une réduction de 55% des gaz à effet de serre d'ici 2030, telle que présentée par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans son discours de mercredi, est irréaliste pour la République tchèque, a déclaré le ministre de l'Industrie et du Commerce, Karel Havlicek.

Havlicek a ajouté que l'objectif pourrait être atteint plus tard si le pays veut maintenir son autosuffisance énergétique et ne pas détruire son industrie, notant que la Commission devrait d'abord discuter des objectifs avec les États membres, puis tirer des conclusions.

(Ondřej Plevák | EURACTIV.cz)

///

BRATISLAVA

Brouillon fuite du plan de réforme national slovaque. Le document intitulé «Slovaquie 2.0», qui définit la future base de financement de la facilité de relance et de résilience, a été divulgué par les médias slovaques.

Le document est structuré autour de huit domaines, qui comprennent: les réformes fiscales; économie verte; marché du travail; éducation; science, recherche et innovations; santé; institutions publiques et réglementations; numérisation. Bien qu’il reste à en débattre au sein de la coalition au pouvoir, il est déjà clair que certaines des mesures proposées, telles que l’augmentation des salaires des enseignants, ne pourront pas bénéficier d’un financement.

Dans d'autres nouvelles, le ratio de cas positifs détectés par les tests augmente légèrement, dépassant désormais 4%. Cela peut être le résultat d'un meilleur traçage des contacts potentiels et d'un nombre relativement faible de tests. Les voyageurs de la République tchèque – à l'exclusion des étudiants et des navetteurs – devront être mis en quarantaine et être testés car le pays est désormais un soi-disant «pays rouge», a décidé la cellule centrale de crise. (Zuzana Gabrižová | EURACTIV.sk)

///

BUDAPEST

Nouvelles mesures COVID-19. Dans un discours vidéo publié sur Facebook, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a déclaré que les experts s'attendent à ce que la deuxième vague atteigne son apogée vers décembre-janvier. « Tout le monde peut être assuré que s'ils attrapent cette maladie, nous les guérirons », a déclaré Orbán. Lire la suite.


NOUVELLES DES BALKANS

ZAGREB

Dodik arrive à Zagreb. Le chef des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik, s’est rendu à Zagreb mercredi 16 septembre et a rencontré le Président croate Zoran Milanović et le Premier Ministre Andrej Plenković, en qualité de représentant du peuple serbe, plutôt qu’un membre de la présidence collective de l’État. Cependant, sa visite a été vivement critiquée par les deux autres représentants de la Bosnie-Herzégovine (BiH), Željko Komšić et Šefik Džaferović, qui en veulent à Dodik pour avoir fréquemment mis en cause publiquement l'existence de la Bosnie-Herzégovine. Lire la suite.

///

SOFIA

Les violences policières lors des manifestations contre les journalistes devraient faire l'objet d'une enquête, estiment les députés. «Toutes les allégations de mauvais traitements ou de violence contre des journalistes doivent faire l'objet d'une enquête immédiate», ont écrit les membres du groupe de travail sur les médias au ministre de l'Intérieur Hristo Terziiski. «Nous vous demandons également de prendre des mesures immédiates pour que tous les journalistes couvrant les manifestations et les événements publics puissent le faire en toute sécurité, de manière indépendante et avec la pleine protection de la loi», ont insisté les députés.

Leur lettre fait suite à des cas de violences policières brutales lors des manifestations antigouvernementales en cours à Sofia. Hier (16 septembre) a marqué le 70e jour des manifestations exhortant le gouvernement et le procureur général à démissionner. Certains manifestants se sont même assis dans le bâtiment de l'Assemblée nationale et ont refusé de partir avant les démissions voulues. Le soir, cependant, ils ont été forcés de partir. (Krassen Nikolov | EURACTIV.bg)

Lire aussi: Nouvelles règles dans le bâtiment du parlement bulgare: les journalistes crient au scandale

///

BUCAREST

Trop peu de procureurs. Après que le Parquet européen (Parquet européen) a demandé à la Roumanie de déléguer entre 20 et 30 procureurs pour enquêter sur les affaires de fraude avec des fonds européens, le ministère de la Justice du pays n'en a envoyé que 10, a rapporté G4Media. Bien que le gouvernement socialiste roumain de l’époque ait tenté l’année dernière de bloquer la nomination de l’actuelle procureure en chef de l’UE, Laura Kövesi, c’est maintenant un gouvernement de centre-droit qui n’est pas disposé à doter l’institution de ses effectifs. Lire la suite.

///

Dans d'autres nouvelles, La Roumanie a enregistré 1713 nouveaux cas de coronavirus mercredi 16 septembre, le plus grand nombre de nouveaux cas en une seule journée depuis le déclenchement de la pandémie, a annoncé le gouvernement. Le nombre total d’infections dans le pays a désormais dépassé la barre des 107 000, tandis que le nombre de décès dus au COVID-19 s’élève à 4 285. Cependant, le président Klaus Iohannis a confirmé qu'aucune restriction ne sera introduite dans la prochaine période, mais que les gens doivent respecter les règles de distanciation et d'hygiène. (Bogdan Neagu | EURACTIV.ro)

///

BELGRADE

Les travailleurs étrangers ne sont pas protégés, dit le syndicat. Les inspecteurs du travail ont trouvé des travailleurs illégaux de Roumanie, de Turquie, d'Inde, d'Italie, d'Albanie, de Bosnie, de Pologne, de Croatie et de Moldavie entre novembre 2018 et août 2020 sur des chantiers de construction à travers la Serbie, a rapporté le Syndicat indépendant indépendant sur son site Internet mercredi 16 septembre. . Lire la suite.

///

Par ailleurs, l'Opposition Unie de Serbie (UOS) a exigé que le gouvernement serbe prenne contact dès que possible avec les organisations internationales, principalement les institutions de l'UE, pour garantir que le vaccin COVID-19 qui sera utilisé dans les États membres de l'UE soit également mis à la disposition des citoyens serbes. Plus d'informations ici.

***

(Edité par Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Sam Morgan)