Des écoles intelligentes pour une société de confiance

Des écoles intelligentes pour une société de confiance

18 septembre 2020 0 Par Village FSE

Andreas Schleicher, directeur de l'éducation de l'OCDE, a récemment présenté à Paris une excellente ligne directrice sur les défis de nos écoles. En cette période de pandémie COVID-19, les écoles joueront un rôle central dans l'avenir de la société. Ils devront être de véritables espaces de collaboration où enseignants et étudiants partageront une stratégie commune envers la connaissance et la créativité en tant que moteurs clés de la croissance et de la compétitivité.

Les TIC et les matrices de contenu modernes donnent à l'ancien format des écoles une nouvelle frontière qui aide les élèves à répondre, avec plus d'efficacité, aux défis exigeants et complexes de la nouvelle société post-virus. Cette nouvelle forme d'école est la bonne plateforme pour faire de l'éducation stratégique la compétence centrale d'un nouvel ordre dans la société.

L'heure est aux écoles intelligentes réelles et efficaces. Une école intelligente permettra aux gens de savoir qui ils sont et d'avoir un engagement fort avec les valeurs de liberté, de justice sociale et de développement. C'est la raison pour laquelle une nouvelle norme pour la société est plus qu'une possibilité, c'est une nécessité individuelle et collective pour nous tous.

L'école intelligente sera un espace ouvert où la collaboration et la participation sont les moteurs d'une nouvelle forme de communication. De cette manière, il est essentiel de tirer les leçons qui, plus que jamais, se dégagent d'un monde qui tente de reconstruire son avantage concurrentiel et de réinventer sa place effective dans un réseau complexe et global de relations. En cette période de reprise et de reconnexion, les personnes et les entreprises ont un rôle central à jouer vers une nouvelle attitude qui est liée à la création de valeur et à la créativité.

Cette nouvelle école intelligente sera un engagement permanent entre une pensée locale et globale. Il doit s'affirmer comme un catalyseur dans un monde très exigeant, en introduisant dans la société et l'économie un capital de confiance et d'innovation indispensable pour assurer un leadership central dans toutes les relations futures entre les différents acteurs sociaux et économiques. Ces nouveaux acteurs devraient être plus globaux, capables de piloter la matrice sociale, de promouvoir une dynamique unique de renforcement des connaissances et de la vendre comme un actif mobile sur le marché mondial.

L'école sera également un acteur efficace d'intégration sociale permanente et elle doit savoir intégrer, de manière positive, la plupart des citoyens qui souhaitent développer de nouvelles idées. La cohésion sociale se fait avec la participation constructive des citoyens car il est de plus en plus nécessaire d'avoir une attitude efficace face à la mobilisation de cet effort. Une politique d'intégration positive est un signal que les différents acteurs ont une voie commune à suivre à l'avenir.

Les écoles intelligentes seront confrontées à des défis très passionnants du fait qu'elles seront effectivement construites par tous les acteurs dans une interaction stratégique libre et collaborative. Les écoles intelligentes seront la réponse pour les enseignants et les étudiants qui s'engagent activement à se concentrer sur la participation et le développement de nouvelles compétences sur une base collaborative.