Charles Michel se rend à Beyrouth alors que les manifestants libanais déchaînent l'explosion d'un port – POLITICO

Charles Michel se rend à Beyrouth alors que les manifestants libanais déchaînent l'explosion d'un port – POLITICO

8 août 2020 0 Par Village FSE

Des milliers de manifestants libanais sont descendus dans les rues en colère après l'explosion du port | Anwar Amro / AFP via Getty Images

Le Président du Conseil appelle les dirigeants libanais à travailler ensemble à la mise en œuvre des réformes.

Par

Actualisé

Le président du Conseil européen, Charles Michel, s'est rendu samedi à Beyrouth alors que des milliers de Libanais sont descendus dans la rue pour manifester contre le gouvernement à la suite de l'explosion du port de cette semaine qui a tué plus de 150 personnes.

Michel a rencontré des dirigeants politiques libanais – le président Michel Aoun, le Premier ministre Hassan Diab et le président du Parlement Nabih Berri – et les a appelés à travailler sur des réformes dans un contexte de colère croissante contre l'élite dirigeante du pays face à l'explosion.

«Toutes les forces politiques doivent travailler ensemble pour le bien commun du peuple, en mettant en œuvre des réformes pour donner l'espoir d'un avenir meilleur», Michel tweeté.

Plus tôt samedi, il tweeté que l'Europe aiderait le pays à se reconstruire après avoir rencontré des équipes de secours et exprimé son choc devant l'ampleur de la dévastation.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait précédemment promis plus de 33 millions d'euros pour «les premiers besoins d'urgence, le soutien et l'équipement médicaux et la protection des infrastructures critiques» au Liban.

Pendant ce temps, des milliers de manifestants libanais sont descendus dans les rues pour exprimer leur fureur face à l'explosion meurtrière du port. Beaucoup dans le pays attribuent la catastrophe à l'élite du pays, les accusant de corruption et de mauvaise gestion; avant l'explosion, le Liban était déjà aux prises avec une grave crise économique et politique.

La police anti-émeute a tiré des gaz lacrymogènes sur les manifestants qui tentaient de franchir les barrières près du parlement du pays, a rapporté Reuters.

La visite de Michel intervient après que le président français Emmanuel Macron s'est rendu jeudi dans la capitale libanaise. Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est également entretenu samedi avec le président Aoun pour discuter des besoins de relèvement du pays.