Brexit exténuant et les négociations budgétaires se poursuivent cette SEMAINE

Brexit exténuant et les négociations budgétaires se poursuivent cette SEMAINE

26 octobre 2020 0 Par Village FSE

Les dirigeants de l'UE sont de retour sur la visioconférence, après deux sommets physiques en octobre, au milieu de l'augmentation des infections à Covid-19 en Europe, y compris parmi les ministres du gouvernement.

Les dirigeants discuteront en ligne jeudi 29 octobre des moyens de mieux se coordonner face à la deuxième vague de la pandémie.

Après presque une semaine de bras de fer et 10 semaines avant que le Royaume-Uni ne rompe tous ses liens avec l'UE, les négociateurs sont de retour à un accord sur les futures relations UE-Royaume-Uni.

Les pourparlers se poursuivront tout au long de la semaine, avec une concurrence loyale entre les entreprises, la gouvernance de l'accord et la pêche, toujours sur la table. La première question, les soi-disant règles du jeu équitables, est la plus sensible politiquement.

Le Parlement tient toujours

Les négociations sur le budget à long terme de l'UE et le paquet de relance du coronavirus se poursuivent avec des réunions entre les députés européens et la présidence allemande de l'UE représentant les États membres.

Le complément de 15 programmes de l'UE, à hauteur de 39 milliards d'euros d'argent frais que le Parlement attend, est l'un des principaux obstacles – la présidence allemande faisant valoir qu'elle ne peut pas rouvrir l'accord de juillet conclu par les dirigeants de l'UE sur le Nombres.

Une solution envisagée serait de canaliser les amendes de concurrence perçues par l'UE vers ces programmes, plutôt que de les répartir entre les États membres. Une autre alternative pourrait consister à utiliser les éventuels restes de fonds du fonds de relance pour financer les programmes de l'UE.

Les négociateurs auront une autre série de négociations lundi (26 octobre) et mercredi (28 octobre), mais un accord est encore peu probable.

Le fonds de relance ne commencera probablement pas en janvier, car les États membres doivent encore ratifier la législation pour lui donner le feu vert, ce qui pourrait prendre deux à trois mois. Il reste à voir si le budget de l'UE devra également être retardé.

Sur un autre plan, les députés européens et les diplomates poursuivent leurs négociations sur la manière de lier le respect de l'état de droit au décaissement des fonds européens.

Les positions sont encore éloignées, mais l'atmosphère semble plus détendue que les discussions sur le budget.

Néanmoins, le Parlement tient fermement à: vouloir élargir la portée des déclencheurs du mécanisme, faire participer le Parlement à la procédure et veiller à ce qu'une minorité d'États membres ne puisse pas bloquer les sanctions.

Les pourparlers sur le budget et l'état de droit sont étroitement liés, un accord sur l'état de droit est une condition préalable à la finalisation d'un accord sur le budget.

«Droit de réparation»?

Mardi 27 octobre, les députés voteront un rapport évaluant l'impact des mesures du Covid-19 sur la démocratie, les droits fondamentaux et l'état de droit. Les députés de la commission des libertés du cvil voteront également sur un rapport sur la liberté des médias.

Le même jour, la commission du commerce tiendra son vote final sur l'accord entre l'UE et la Chine pour protéger mutuellement plus de 200 produits, dont le cava, le champagne, la feta, le whisky irlandais, la Münchener Bier, l'Ouzo, le Prosciutto di Parma.

La commission des libertés civiles discutera mardi de la situation dans les îles grecques à la suite de l'incendie qui a détruit le camp de réfugiés de Moria et laissé environ 12 000 demandeurs d'asile sans abri – dont la plupart ont été transférés dans le camp temporaire de Kara Tepe.

La commission du marché intérieur votera lundi pour demander à la Commission européenne d'instaurer un « droit de réparation » des consommateurs. Ce droit viserait à promouvoir une culture de réutilisation, rendant les réparations rentables.

Au début de la semaine, les députés de la nouvelle commission spéciale sur l'intelligence artificielle à l'ère numérique (AIDA) tiendront un débat avec les commissaires Thierry Breton et Margrethe Vestager sur la stratégie de données de l'UE et les projets de la commission sur l'intelligence artificielle.

Le Parlement européen organisera sa première Semaine européenne de l'égalité entre les hommes et les femmes, plusieurs commissions organisant des auditions sur la question.

Au sein de la commission des droits des femmes, le directeur de l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), Carlien Scheele, présentera jeudi les résultats de l'Indice d'égalité des genres 2020, avec un accent particulier sur la numérisation dans le monde du travail et ses conséquences pour l'égalité des sexes.